.
.

Le triomphe de la vérité

.

Cancer du sein et du col de l’utérus: Le Ministère de la santé et la Fondation Etisalat sensibilisent les étudiants de l’Ism Adonaï


Vues : 1

1- la ministre de la santé a reçu des mains de la représentante résidente de l'UNICEF....Le Ministère de la santé et la fondation Etisalat vont au secours du monde estudiantin béninois. A la suite de certaines écoles de formation supérieure, ce sont les étudiantes de l’Institut supérieur de management (Ism) Adonaï qui ont bénéficié d’une séance de sensibilisation sur le cancer du sein et du col de l’utérus. C’était hier mardi 26 novembre au cours d’une conférence publique. Au regard des avantages de cette initiative, le fondé de l’école, Charles Codjo Koufin a exprimé sa joie de voir, aujourd’hui, le Ministère et la fondation mener une action hautement sociale. Pour lui, c’est une initiative qui s’aligne dans la vision de son école qui rêve « d’être une université prestigieuse d’envergure internationale qui forme des élites pour le développement de l’Afrique ». La Secrétaire exécutive de la fondation Etisalat, Mme Francine Toupé Enianloko a informé l’assemblée de ce qu’« au Bénin, les cancers du sein et du col de l’utérus constituent les premiers des cancers de la femme. Ils sont souvent découverts tardivement, à des stades inopérants voire au-delà de toutes ressources thérapeutiques. Pris en charge tardivement, neuf femmes sur dix en décèdent », a informé la Secrétaire exécutive de la fondation Etisalat, Mme Francine Toupé Enianloko. C’est dans cette même logique qu’est resté le Directeur adjoint de cabinet du Ministère, Moufalilou Aboubacar, gynécologue de son état, pour avertir de ce que les méthodes usuelles de dépistage recommandées par l’Organisation mondiale de la santé (Oms) réduiraient à 70% la mortalité liée au cancer du col de l’utérus. En guise de conseil, le spécialiste a recommandé la consultation au moins deux fois par an chez un gynécologue ou une sage-femme et la vaccination contre certains papillomavirus responsables du cancer du col de l’utérus. Deux communications sur la pratique régulière de l’autopalpation des seins et la nécessité d’une mammographie annuelle ont enrichi les débats.

Emmanuel GBETO

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page