.
.

Le triomphe de la vérité

.

Pour honorer sa défunte mère à inhumer le 14 décembre prochain: Le Roi Alèkpéhanhou sort “Kpokini Kpokini”, son 34ème album


Vues : 2

La jaquette du nouvel opus montrant le Rosignole et sa défunte mèreLe 14 décembre prochain, le roi du zinli rénové, Alèkpéhanhou enterre sa mère Adignondé, baptisée Véronique, décédée le 30 juin dernier à l’hôpital Goho à Abomey. Et pour cela, il vient de mettre sur le marché du disque, son tout nouvel album qu’il lui dédie entièrement. “Kpokini Kpokini”. C’est le titre que porte cet album conçu en deux CD, mais qui pourra être acquis au prix d’un unique album. Riche de 9 titres, ce geste vise, selon ses explications, à faire plaisir à ses fans dont il sollicite par le biais de cet album, un massif déplacement à Lèlè, à Abomey où il compte rendre des hommages dignes de nom à sa défunte mère. Pour Alèkpéhanhou, le nom Kpokini Kpokini que porte l’album est le fruit des dernières volontés de sa défunte mère qui, selon ses explications, de son vivant, a souhaité qu’à sa mort, qu’elle soit enterrée dans la réjouissance populaire, sans tristesse donc. L’album est exclusivement fait du zinli rénové à l’exception du 9ème titre intitulé “Zanhounwègnixontontché” qui est accompagné par le rythme “Hanyé”. Pour marquer, selon ses dires, l’amertume qu’il affirme sentir après la mort de sa mère malgré ses 80 ans de vie, le roi Alèkpéhanhou intitule le second titre de l’album “E non vèloo !” « Je vous avoue que ce 30 juin 2013 à Goho, je me suis surpris d’avoir coulé des larmes quand j’ai appris la mort de ma maman. J’ai donc fait ce titre pour exprimer la douleur que j’ai sentie après la disparition de ma mère », s’est-il justifié. Mais le roi du Zinli rénové ne s’est pas privé non plus de se positionner comme il en a l’habitude comme le moralisateur de la vie. A travers le 3ème titre baptisé “Djidagba”, il dénonce une fois de plus les jaloux « qui pensent que leur malheur dépend de l’ascension des autres ». Il est resté dans le même genre à travers le 4ème titre intitulé “Aklounon si wèwigo dé”. Là, le roi du zinli rénové s’adresse sans détour aux calomniateurs, aux jaloux et aux méchants hommes. Il dénonce « ceux qui mettent tout en œuvre pour détruire leur prochain ou le déshonorer juste parce qu’ils les voient évoluer ». Ce morceau est conçu pour doper le moral à ceux qui ont l’habitude de diriger les hommes. Je voudrais leur demander de s’armer de courage pour supporter les humeurs de leurs détracteurs afin de réussir leur mission », a expliqué le roi du zinli rénové. Quant au 5ème titre de l’album, “Sou é douwègbètolè dé é sou”, il donne des conseils à ceux qui prétendent avoir des « amis sincères ». « De par mes expériences personnelles, j’ai déconseillé aux gens de déduire de but en blanc que tel ou tel autre est leur ami sincère. Je le dis parce que j’ai vécu cruellement la méchanceté avec quelqu’un que je considérais comme un ami sincère », s’est-il expliqué.

Donatien GBAGUIDI

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page