.
.

Le triomphe de la vérité

.

Non-lieu de la cour d’appel dans l’affaire du juge Coovi: La justice blanchit définitivement Gbadamassi


Vues : 10

Rachidi GbadamassiRachidi Gbadamassi est désormais blanchi par la justice. Le député et ancien maire de Parakou a bénéficié hier d’un non-lieu global dans l’affaire relative à l’assassinat du juge Coovi pour lequel il était poursuivi en appel. La cour d’appel de Parakou l’a donc entièrement blanchi alors qu’il était soupçonné d’avoir été mêlé à  l’assassinat du juge Sévérin Coovi en novembre 2005. Président de la Cour d’appel de la ville à l’époque des faits, il avait été sauvagement assassiné et mutilé. Ce non-lieu est conforme à celui qui avait déjà été prononcé en 2009 en première instance.  En même temps, la décision d’hier libère douze autres personnes inculpées dans l’affaire.  En septembre, le député avait été précipitamment reçu en audience par le Chef de l’Etat à la suite d’informations persistantes faisant état de la réouverture de ce dossier par le ministre de la justice agissant sur instruction du président de la république. Cette décision qui délivre le député libère par la même occasion douze autres personnes. Par contre, trois passeront aux assises.  Maire de la ville de Parakou au moment des faits, Rachidi Gbadamassi avait d’abord été écroué à la prison civile de Parakou avant d’être libéré. Aujourd’hui, il peut pousser un ouf de soulagement.

Wandji A.

Reviews

  • Total Score 0%



One thought on “Non-lieu de la cour d’appel dans l’affaire du juge Coovi: La justice blanchit définitivement Gbadamassi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page