.
.

Le triomphe de la vérité

.

Examen en commission du budget du ministère de l’économie et des finances: Les députés s’inquiètent du nombre des départs à la retraite en 2014


Vues : 0

AIMDBK_0220Les députés sont inquiets par rapport au nombre de fonctionnaires du Ministère de l’économie et des finances qui partent à la retraite en 2014. Ils recommandent alors au ministre Jonas Gbian de tout mettre en œuvre pour corriger cette situation afin de maintenir les performances de son département ministériel. C’est l’essentiel de ce qu’on peut retenir du passage du ministre de l’économie et des finances devant la commission budgétaire hier lundi 11 novembre 2013 dans le cadre de l’examen du budget général de l’Etat, gestion 2014. A la fin des travaux, Jonas Gbian a fait le point sur son passage en ces termes : « Effectivement, j’ai présenté le budget sectoriel du Ministère de l’économie et des finances qui a fait l’objet de discussions avec les députés. Globalement le budget du Ministère des finances est d’environ 30 milliards en 2014 contre 29 milliards en 2013, soit un accroissement de un milliard. Ce qui a été noté par les députés, c’est que le taux d’exécution au 30 septembre était à un niveau appréciable. Les députés ont également relevé, la baisse des charges salariales au niveau du ministère de l’économie et des finances, liée aux nombreux départs à la retraite en 2014. Les députés se sont inquiétés pour dire qu’il est urgent qu’à partir de 2014, on puisse prendre les dispositions pour remplacer les départs à la retraite qui seront observés pour maintenir les performances du ministère. Egalement, ils ont beaucoup regardé le PIP du Ministère. Et dans ce PIP, il est prévu beaucoup de constructions de postes de recettes, de douanes, d’Impôts et du trésor sur toute l’étendue du territoire national. Les députés ont voulu qu’on puisse aller dans les détails. Ce qui a été fait pour que ces projets avancent. Ils ont noté que le taux d’exécution était très bon puis souhaité qu’on puisse renforcer ces régies d’autant plus que leurs performances étaient très bonnes. Ils ont souligné que les régies financières réalisent depuis quelque temps, près de 100% des prévisions. En dehors du PIP, les députés sont revenus également sur le fonctionnement des services, notamment, ils ont noté qu’au niveau du budget du Ministère des finances, il y a des dépenses qui sont prises en charge et qui relèvent d’autres ministères. En ce qui concerne les factures d’eau et d’électricité, les députés ont noté que le Ministère des finances a payé en 2013 les charges d’eau et d’électricité pour tous les Ministères. Ils ont dit non que quand on regarde ça, on a l’impression que c’est des consommations interne du ministère, alors que c’est pour tout l’Etat. Ils ont souhaité qu’on puisse désormais, répartir par ministère les dépenses relatives à ces charges. Ce qui, en vérité, était déjà fait. Mais ce qui a été payé en 2013, c’étaient les arriérés des années antérieures jusqu’en 2012. C’est pour ça qu’ils ont relevé que c’était un peu trop. Mais nous avons donné tous les détails. Je crois que c’était un bon débat qui n’a pas posé de problème ».

Hugues Patinvoh

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page