.
.

Le triomphe de la vérité

.

Clôture de la tournée artistique de vulgarisation sur le RAMU: Encore des appels à l’adhésion populaire au projet lancés


Vues : 0

Forte mobilisation populaire lors de la soirée de clôture de la tournéeLa tournée artistique de vulgarisation du Régime d’assurance maladie universelle (Ramu) démarrée il y plus d’un mois déjà s’est achevée le weekend dernier à la place Bio Guéra de Parakou. Mais, l’avant dernière étape de cette tournée avait été franchie à Kandi. Comme à l’accoutumée, sur l’esplanade interne de la mairie, une foule immense s’est mobilisée. Des prestations des artistes en passant par les différentes allocutions, de nouveaux appels d’adhésion ont été une fois encore lancés. C’est le premier adjoint au maire de Kandi, Mora Bio qui a ouvert le bal des allocutions. Selon les précisions qu’il a données, on note déjà 3562 adhérents à Kandi. Mais au regard des personnes concernées, ce chiffre devra, selon ses dires, augmenter. Et c’est précisément pour cela qu’il a invité tous « ceux qui hésitent encore à rallier la cause du RAMU dans la zone sanitaire Kandi-Gogounou-Ségbana ». Car, pour le Directeur départemental de la culture du Borgou-Alibori, « la maladie n’avertit personne avant de sévir ». Il n’a pas non plus manqué de lancer un vibrant appel d’adhésion aux populations de sa zone d’intervention. « « Nous souhaitons que nos populations adhèrent massivement à la cause du RAMU qui constitue un véritable acte de solidarité du Chef de l’Etat ». A l’occasion d’un spectacle live au cours duquel une forte mobilisation a été également notée à Parakou, Yagui Assouma, le représentant du maire Soulé Alagbé a rappelé que le nombre des adhérents au RAMU à Parakou reste étriqué. Et c’est pour relever le défi qu’il dit prendre, au nom du maire, l’engagement avec les élus locaux de tout mettre en œuvre pour convaincre davantage les populations du bien fondé de la chose afin d’obtenir leur massive adhésion. Une détermination que partagent également les ministres de la défense nationale, Ali Yérima, de l’intérieur et de la sécurité publique, François Houessou, représentants le Président de la République à cette soirée de clôture. « Une ère de bien-être social s’est ouverte devant nos laborieuses populations. Le RAMU n’est rien d’autre que l’expression éloquente de la volonté du Président Boni Yayi de mettre en œuvre son projet de société sur la base duquel il a été réélu en 2011 », a rappelé Ali Yérima, le porte-parole de la délégation présidentielle.

Il en parle

Patrick Idohou (DPAC), coordonnateur de la tournée de vulgarisation

« Nous sommes aujourd’hui à l’ultime étape de la tournée de sensibilisation des artistes sur le Régime d’assurance maladie universelle (RAMU). J’avoue qu’à cette dernière étape où nous sommes à Kandi, on a noté une grande mobilisation populaire autour de cette initiative du Président de la République à l’instar de toutes les autres villes que nous avions sillonnées. C’est le moment, pour moi, de remercier fortement tous les artistes, tous les élus locaux et communaux qui se sont impliqués dans ces différentes séances de vulgarisation sur le RAMU. On a compris que les populations ont réellement besoin de cette tournée pour avoir les informations fiables sur ce projet de bien-être social que le Chef de l’Etat et son gouvernement viennent d’engager. Je voudrais profiter une fois de plus de cette opportunité que vous m’offrez pour rappeler que le RAMU n’a rien à voir avec ICC-Services ou une quelconque forme d’escroquerie comme le ventilent ses détracteurs. Nous invitons donc les populations à y adhérer massivement pour avoir un accès facile aux soins de qualité et à moindre coût ».

 Réalisation Donatien GBAGUIDI

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page