.
.

Le triomphe de la vérité

.

Hadj 2013: Les premiers pèlerins rentrent dans la joie


Vues : 1

Après la descente de l'avion,  le bus de l'aéroport ramène de la piste des pélérins tout joyeuxIls sont plus de 300 pèlerins qui sont rentrés jeudi dernier de la Mecque, dans une joie indescriptible. Ils ont été accueillis à l’aéroport international de Cadjèhoun par quatre ministres du gouvernement,  Nassirou Bako-Arifari des Affaires étrangères et président du  comité national  d’organisation du Hadj, Aké Natondé des transports, Jean-Michel Abimbola de la culture et  Bio Toro Guiwa, en charge des relations avec les institutions.

Lorsque le Boeing 777-20 ET AQL de la compagnie Ethiopian Airlines a  atterri jeudi dernier à 13 heures, sur le tarmac de l’aéroport international de Cadjèhoun, les passagers à bord sont descendus précipitamment pour annoncer  la bonne nouvelle à la foule qui les attendait depuis des heures.  «On n’a pas eu de problèmes. Pas du tout. Tout s’est bien déroulé là-bas, et nous sommes revenus sains et saufs.  L’organisation 2013 s’est beaucoup améliorée.  On nous a donné une date. Nous sommes partis à cette date. Et nous sommes également revenus à la date prévue», a affirmé Sabikhat-Laye, débordant d’enthousiasme. El-Hadji, pour les hommes et   El-Hadja, pour les femmes.  Titres honorifiques, couronnant le parcours religieux de tout bon musulman. Ils viennent de l’acquérir au terme du Hadj  2013 et étaient tous ivres de joie.

  « Que Dieu exauce vos prières »,  lançait sans  cesse  le ministre  Nassirou Bako-Arifari aux pèlerins. Le patron de la diplomatie béninoise, qui est également président du comité national d’organisation du Hadj au Bénin,  a rendu grâce  au tout puissant, qui  a permis  d’organiser, dit-il, ce pèlerinage dans la sérénité, dans  la concorde et dans la compréhension.

3040 pèlerins ont effectué cette année le voyage sur la Mecque.  Sur le terrain, tout s’est bien déroulé. Aucun cas grave de maladie, ni de décès n’a été enregistré. Neuf vols au total sont prévus dont sept de 320 pèlerins et deux de 260 pèlerins. Ils se dérouleront tous entre le 31 octobre et le 06 novembre, selon l’assurance donnée jeudi dernier par le ministre des Affaires étrangères. Il n’a pas manqué de remercier, à cet effet, l’ensemble des acteurs, qui  ont travaillé avec le comité national d’organisation du Hadj, en l’occurrence, le CONACO, l’Union Islamique du Bénin, les  groupes de convoyeurs, les administrations des  différents ministères impliqués, la presse nationale et autres. «Je voudrais  aussi avoir une pensée pour tous ceux-là qui ont payé mais qui n’ont pas pu effectuer le voyage », a affirmé, par ailleurs, le ministre Nassirou Bako-Arifari. Même satisfaction chez son collègue des travaux publics et des transports, Aké Natondé. Pour ce dernier, le gouvernement a mis un point d’honneur  à une parfaite organisation du pèlerinage de cette année. Ethiopian Airlines, à l’en croire, est une compagnie africaine qui fait la fierté du continent. Et c’est d’ailleurs pour cette raison que le gouvernement  a signé un contrat avec elle pour le transport de ses pèlerins en toute sécurité à la Mecque. «Je prie Dieu tout puissant  pour que tous ceux qui restent puissent également rentrer dans de meilleures conditions », a souhaité le ministre Aké Natondé.

Le coup de gueule de Nassirou Bako-Arifari contre certains convoyeurs

Si la rigueur mise en place a pénalisé certains pèlerins, le ministre des Affaires étrangères a plutôt rejeté la faute sur des convoyeurs, annonçant que des mesures seront prises à l’avenir pour sanctionner ceux qui amènent à des situations du genre. 10 voyages avaient été prévus au total avec Ethiopian Airlines sur la Mecque. Les 8 premiers se sont bien déroulés. Les problèmes ont commencé avec le 9ème vol pour lequel, l’avion qui devrait décoller à 10h45 du matin, a dû finalement s’envoler  à 21 heures du soir, avec à son  bord 254 pèlerins au lieu des 320 prévus.   Conséquence, le dernier vol qui était prévu le lendemain à 7h45mn ne pouvait plus arriver, car des convoyeurs qui détenaient par devers eux l’argent des pèlerins, ne l’avaient pas versé à temps. «Ils ont voulu jouer du dilatoire, mais malheureusement, on ne pouvait pas jouer avec des principes déjà édités », a-t-il expliqué avant d’avouer aussi que tous ceux qui ont alimenté des grognes malencontreuses dans ce sens ont été mal informés. D’autres convoyeurs qui ont  tenté de transiter par le Nigéria avec des pèlerins, alors que leurs visas ont été délivrés au Bénin, n’ont pas réussi leur plan. Des passeports ont été confisqués  au niveau du comité d’organisation, selon le président en charge qui pense, que le peuple béninois et l’ensemble de la communauté musulmane devraient saluer et rendre grâce au Chef de l’Etat pour avoir œuvré à la réussite du Hadj 2013.

Christian TCHANOU

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page