.
.

Le triomphe de la vérité

.

Actualisation et correction de la Lépi pour des élections transparentes: L’Alliance Fcbe met la pression sur le Cos-Lépi et réclame les communales pour février 2014


Vues : 1

 Boni YayiA l’issue de la première édition de l’Ecole des Cadres de l’alliance Forces Cauris pour un Bénin Emergent (FCBE) tenue samedi dernier à Bohicon,  des recommandations ont été faites à  l’endroit du COS-LEPI. Entre autres, l’alliance invite  ce dernier à prendre toutes les dispositions pour achever ses travaux, selon le nouveau calendrier. Ce qui pourra favoriser la tenue des élections locales en février 2014.

Prendre toutes les dispositions idoines pour que la correction puisse s’achever, selon le nouveau calendrier, condition sine qua none pour voir les élections se tenir courant février 2014. C’est l’une des  grandes recommandations faites par l’alliance des Forces Cauris pour un Bénin Emergent (FCBE) à l’endroit du Conseil d’Orientation et de Supervision  de la LEPI ( COS-LEPI). C’était samedi dernier à l’occasion de la première édition de l’Ecole des Cadres de cette alliance qui a eu pour cadre  Nifur Hôtel à Bohicon. Dans le même ordre d’idées, l’alliance, constatant l’utilité des innovations introduites dans le système électoral par le code électoral, invite toutes ses structures à s’approprier les nouvelles dispositions et à veiller à leur saine application. Elle appelle également  tous les acteurs politiques des FCBE à s’impliquer pleinement dans le processus de correction de la LEPI en vue d’assurer une surveillance appropriée du processus, garantir le strict respect des dispositions de la loi ainsi que l’inscription et l’enregistrement de tous les citoyens remplissant les conditions légales.

En choisissant comme thème central, «Le système électoral béninois dans ses généralités », l’alliance FCBE se penche ainsi sur une question majeure du moment. «Je voudrais en appeler à une attention soutenue de votre part afin qu’en partant d’ici, vous puissiez éclairer les militants restés dans vos communes respectives et surtout organiser au mieux les étapes successives du processus électorales pour que la transparence soit de mise avec ses corollaires, l’équité et la paix sociale », a déclaré, à l’ouverture des travaux, Eugène Azatassou, Coordonnateur national des FCBE. Si ce thème central a été présenté par Pascal Gandaho, Directeur adjoint du cabinet du président de la république, un autre sous thème – pas des moindres, développé par Dr Karimou Chabi-Sika, député à l’Assemblée Nationale, a retenu l’attention des participants venus un peu partout du Bénin.  Le processus d’actualisation du fichier électoral national étant entré dans sa phase active, à l’en croire, son contrôle citoyen effectif, la collecte et le traitement judicieux des données de réclamation constituent des enjeux majeurs qu’il faut à tout prix gagner pour obtenir la version optimale pour les prochaines élections. Il n’en demeure pas moins que le succès des différentes opérations prévues dépend dans une large mesure de la participation  des citoyens. « Chaque militant FCBE doit tirer partie de cette opportunité politique pour approcher des électeurs. A nous donc de savoir jouer en apportant notre pierre à l’édifice », a affirmé le communicateur.

Plusieurs personnalités politiques de la mouvance ont pris part à cette première édition de l’Ecole des Cadres de l’alliance FCBE, au nombre desquelles, le président de l’Assemblée nationale, Mathurin Nago, son vice-président Justin  Sagui, des ministres comme Fatouma Djibril, Aké Natondé, Eric N’da, les maires Mathias Gbèdan, Dakpè Sossou et autres.

Christian TCHANOU

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page