.
.

Le triomphe de la vérité

.

Tête-à-tête du chef de l’Etat avec les responsables de la compagnie Sapetro: L’existence du pétrole béninois confirmée à Boni Yayi


Vues : 7

Le chef de l’Etat, le docteur Thomas Boni Yayi a eu une séance de travail, le samedi 26 octobre dernier, avec une délégation de la compagnie pétrolière South Africa Petroleum (Sapetro) conduite par sa vice- présidente, Senator Daisy Danjuna. Au centre des échanges, le point des travaux d’exploration pétrolière de ladite compagnie au Bénin.

Les Béninois peuvent désormais se réjouir de l’existence du pétrole sur leur territoire. Les responsables de la compagnie pétrolière South Africa Petroleum (Sapetro) en ont apporté, sous l’œil satisfaisant du ministre de l’énergie, Barthélémy Kassa, la confirmation au président de la république, le docteur Thomas Boni Yayi. Selon la vice-présidente de la compagnie, Daisy Danjuma, il existe sur le bloc 1 du champ pétrolifère de Sèmè-Podji, 87 millions de barils d’or noir, lesquels pourraient être exploités sur quatorze ans à raison de 7.500 barils par jour. Et ce, à compter de la date d’exploitation. Des informations qui ont, à coup sûr, égayé le ministre Barthélémy Kassa qui a d’ailleurs signalé que les travaux se poursuivent sur un autre site avec l’arrivée, ce samedi d’un Rig de forage sur le bassin côtier de Sèmè-Podji. Ces travaux permettront, a-t-il dit, de confirmer sur le même bloc, l’existence d’une autre réserve estimée à cent millions de barils. Le premier responsable de l’énergie au Bénin a, par ailleurs, félicité la compagnie Sapetro pour l’adresse dont elle a fait preuve lors des travaux d’exploration. Le conseiller spécial du Chef de l’Etat aux ressources minières, Ousmane Souley Dosso, pour sa part, discerne déjà l’essor économique qu’engendrera la présente découverte. A l’en croire, l’or béninois, désormais présent au Bénin, va occasionner une révolution économique susceptible d’améliorer le quotidien des Béninois. Pour lui, le gaz, les raffineries, et la pétrochimie constituent de nouvelles perspectives pour l’économie béninoise essentiellement fiscale. Le premier magistrat béninois ne s’est pas empêché, lui aussi, d’exprimer sa satisfaction. Toutefois, le président de la république va exhorter les responsables de Sapetro à boucler les dernières opérations pour que gicle du sous-sol les premières gouttes du pétrole béninois. Il faut rappeler que les travaux d’exploration du pétrole au Bénin ont démarré en décembre 2008. Ils avaient permis de montrer l’existence effective de ce liquide sur les côtes béninoises, avec la présentation en février 2009 d’un échantillon au chef de l’Etat.

Esckil AGBO

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page