.
.

Le triomphe de la vérité

.

Préparatifs pour le succès de la campagne cotonnière 2013-2014: Fatouma Djibril se préoccupe de l’état des usines de Sodeco


Vues : 0

Soucieuse d’assurer une réussite totale à la prochaine campagne cotonnière, la ministre de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche, Fatouma Amadou Djibril a entrepris depuis le vendredi 11 octobre, une tournée dans les usines de la Société pour le développement du coton (Sodéco). L’objectif visé est de s’enquérir de l’évolution des révisions générales des dix usines de cette société en prélude au lancement de la campagne cotonnière 2013-2014. C’est ainsi, que samedi et dimanche dernier, la délégation ministérielle est descendue dans les usines de Bohicon, Glazoué, Parakou 1 et 2 et Bembèrèkè. Comme constats généraux faits sur le terrain, elle a pu se rendre compte que toutes les usines ont entamé la révision et sont en moyenne à environ 80% de démontage. Les travaux de remontage ont également démarré dans la plupart avec un pourcentage actuel estimé entre 30% et 40%. Les quelques retards observés ici seraient dus à la non disponibilité des pièces de rechanges ; les pièces devant être fournies par la Coopérative béninoise de matériels agricoles (Cobemag). A certains endroits, la délégation a, par ailleurs, noté que ce retard est dû au traitement supplémentaire de graines de semence afin d’augmenter la puissance germinative. La plupart du personnel étant en congé, ceci n’a pas facilité les travaux du montage.

 A ces différentes étapes déjà parcourues, la ministre de l’agriculture a attiré l’attention du personnel des usines et des producteurs sur les succès irréversibles et impératifs de la prochaine campagne. Elle a surtout insisté sur l’implication personnelle du chef de l’Etat et de son gouvernement dans cette campagne. Fatouma A. Djibril a, pour ce faire, instruit les responsables de toutes les usines et de tous les ateliers à passer les commandes de pièces auprès de la Sonapra et de la Cobémag dans les meilleurs délais. Elle a également exhorté les ouvriers à accélérer les travaux afin que toutes les usines soient livrées au plus tard le 10 novembre. «En tout état de cause, toutes les usines doivent redémarrer au plus tard fin novembre du fait de la disponibilité prochaine des récoltes », a-t-elle martelé, promettant la prise de mesures incitatives telles que le paiement des heures supplémentaires pour motiver le personnel occasionnel. Les acteurs et notamment les producteurs et toutes les catégories de personnel ont réaffirmé leur engagement et leur disponibilité à soutenir les efforts de Boni Yayi quant à la réussite de la campagne. Ils ont aussi souhaité que la gestion de la prochaine campagne soit confiée à la Société nationale pour la promotion agricole (Sonapra) et non à la Sodéco. La délégation ministérielle poursuit ce lundi 14 octobre sa tournée dans les usines de Kandi et de Banikoara.

 Christian TCHANOU

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page