.
.

Le triomphe de la vérité

.

Média: L’Union des radios communautaires présente ses doléances à la HAAC


Vues : 2

Les membres de l’Union des radios communautaires et associatives du Bénin (UCARB) étaient hier dans les locaux de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC). L’objectif était de présenter à l’institution de régulation de la presse les différents problèmes qui minent l’union, et par la même occasion, présenter l’UCARD et ses projets. Après une minute de silence en la mémoire du feu Ali Zato, précédemment président de la 3ème mandature, c’est le président d’honneur de l’UCARD, Soulé Issiaka qui a fait part de leurs projets. Il a souhaité que la 4ème mandature que préside Théophile Nata, assiste plus les radios communautaires de par son appui technique et financier. Pour ce faire, il a souhaité avoir du soutien pour la pérennisation du site web de l’UCARD, de même que la considération de l’union comme une structure viable et nécessaire, et le grand festival des radios communautaires et associatives afin qu’il se tienne tous les deux ans. Faisant déjà des efforts dans le cadre de la coproduction avec les radios situées dans une même localité, l’UCARD espère l’appui de la HAAC pour la réussite du projet. « Chaque coproduction donne des éléments pour le renforcement de la grille des programmes », renchérit le chef de délégation Soulé Issiaka. Par ailleurs, il a relevé l’un des problèmes qui met à mal les radios dans leur fonctionnement. A l’origine de cette difficulté, Soulé Issiaka estime que le problème des radios suppose qu’il y a plus d’antennes de diffusion que de production. C’est donc ce qui a entrainé le mécanisme de la coproduction entre les radios d’une même localité diffusant dans une même langue. Créée en 2004, l’UCARD n’a jamais enregistré la fermeture d’une radio communautaire de la part de la HAAC », a salué Soulé Issiaka. En réponse à ces déclarations, les conseillers ont recommandé plus de communication sur l’existence de l’UCARD. Le président de la HAAC, Théophile Nata a, pour sa part, réaffirmé son engagement à poursuivre le travail fait par cette 4ème mandature pour donner aux radios communautaires, leur place au sein de l’arène médiatique béninoise. En ce qui concerne les réalisations pour appuyer les radios communautaires, le président a parlé du renouvellement des conventions, de la formation des acteurs et du suivi du fonctionnement de ces radios. Cependant, la HAAC reste disponible à examiner un certain nombre de projet comme celui du festival et bien d’autres. Parlant de la mission de l’UCARD, le secrétaire exécutif, Orou Nikki indique qu’elle est née pour la défense des intérêts des radios membres à travers leurs conditions de vie et de travail et la problématique du développement de ces radios. On compte, aujourd’hui, 26 radios dont cinq stations radios rurales locales.

 Emmanuel GBETO

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page