.
.

Le triomphe de la vérité

.

Cérémonie d’obsèques de Céline GandahoGnimahoué: Déploiement massif de personnalités aux côtés de la famille Gandaho


Vues : 2

Décédé le 08 septembre 2013 dans sa centième année, Céline GandahoAhouandjinouGnimahoué, mère de Pascal AgnonmianGandaho, directeur adjoint de cabinet du président de la république a été conduite dans sa dernière demeure au cimetière catholique St Benoit de Zagnanado. C’était  samedi 05 octobre dernier après une messe corps présent, en présence des parents, amis, alliés et tous les ténors de la mouvance présidentielle.

« Elle a vécue comme une chrétienne, …elle a passée toute sa vie à croire en l’évangile et a éduqué ses enfants sur le droit chemin… raison pour la quelle, vous êtes aussi nombreux aujourd’hui autour de sa dépouille mortelle pour lui dire vos derniers à dieux. » c’est en ses termes que s’est exprimé le père George Tchéou, curé de la paroisse St benoit de Zagnanado lors de  la messe d’enterrement de maman Céline GandahoAhouandjinouGnimahoué pour témoigner de sa vie de chrétienne. Elle est mère de quatre enfants dont le benjamin Pascal AgnonmianGandaho est le directeur adjoint de cabinet du président de la république et membre du bureau politique des forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe). Décédé le 08 septembre 2013, Nanan Kalozinnon comme on l’appelle communément est l’une des rares femmes qui ont résisté aux péripéties de la vie en éduquant ses enfants sur le chemin de la droiture. Elle a été inhumée au cimetière catholique de la paroisse St Benoit de Zagnanado après une messe corps présent. Une messe qui a regroupé des hommes politiques de la région Agonlin en particulier, des cadres, conseillers techniques, membres du cabinet présidentielle et les parents amis et alliés de la famille GandahoAgnonmian. Le conseiller spécial aux affaires politiques du président de la république, Amos Elègbè, le secrétaire général du gouvernement Eugène Dossoumon et son adjoint, le secrétaire général de la présidence, Emmanuel Tiando, la directrice de cabinet  du Chef de l’Etat, le Chef du cabinet civil du Président, le ministre AkéNatondé, des honorables députés, le coordonnateur des forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) Eugène Azatassou et beaucoup d’autres personnalités était au chevet de leur frère et ami Gandaho Pascal. Pour ce dernier, Maman Céline GandahoAhouandjinouGnimahoué est une femme extraordinaire. Une mère qui sait ce qu’il faut faire pour amener la paix dans une famille. Sa vie en général est caractérisée par le respect des principes de la vie et de la nature  et surtout par  la crainte de Dieu. Sa disparition selon  le Dac/Pr, n’est pas en réalité un deuil mais plutôt une bénédiction, un exemple qui doit édifier chacun de nous, car dit’ il, elle a fermé cent ans d’âge et tout le monde sait qu’elle n’a pas vécu inutilement. Pascal Gandaho émue par la présence de ses paires a tenu à dire sa joie et ses remerciements à tous ceux qui de près ou de loin l’ont soutenu dans ces moments de dire au revoir à sa très chère maman. Innocent Gandaho a au nom de la famille salué la forte mobilisation autour des parents du regretté.

 Yannick SOMALON

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page