.
.

Le triomphe de la vérité

.

Après son élection à la tête de la fédération béninoise de football: Augsutin Ahouanvoébla étale le contenu de son programme


Vues : 2

DSC_0089Tout nouveau président de la Fédération béninoise de football, l’honorable Augustin Ahouanvoébla a été, dimanche, l’invité de l’émission ‘’Ma part de vérité’’ de Golfe télévision. Avec les journalistes, il a abordé plusieurs questions dont son élection et son programme d’actions. Selon lui, l’organisation du championnat national est la priorité de son équipe. L’ouverture de la nouvelle saison a déjà connu un retard de 9 semaines et cela ne doit plus trainer. Pour cela, informe-t-il, «des comités intellectuels sont mis en place pour étudier la question de la relance du championnat ». Ce championnat, faut-il le rappeler, sera professionnel et géré par la ligue du football du Bénin pour laquelle un conseil de gestion est annoncé pour bientôt. Parlant des équipes qui évolueront en ligue 1, Ahouanvoébla a dit que la priorité sera donnée aux équipes qui ont participé à la dernière édition du championnat national de 1ère et 2ème divisions. Il a également annoncé que, désormais, un cahier de charges, dont le montant à payer reste à définir, sera proposé à tous les responsables de clubs qui voudront faire partie de la Ligue 1 et de la Ligue 2. Pour donner plus de sérieux au championnat et lui permettre d’être juste et respecté parce que « les matches sont trop truqués chez nous », il est projeté la création d’une direction nationale des arbitres, a ajouté le successeur d’Anjorin Moucharafou avant de préciser que la 3ème division, soit le championnat amateur, sera gérée par la fédération elle-même. Il n’a pas manqué de souligner que son programme prend aussi en compte l’organisation du championnat des équipes féminines de football et des équipes de football de jeunes, c’est-à-dire le championnat des centres de formation.

La clarté dans la gestion des finances

Au plan financier, il souhaite qu’il soit permis à l’Inspection Générale d’Etat d’avoir soit regard sur la gestion des finances au niveau de la Ligue de football du Bénin. « C’est la seule condition qui va nous permettre d’avoir une clarté dans les comptes et bénéficier de la crédibilité auprès des partenaires financiers », a-t-il déclaré. Le président avoue nourrir le rêve de voir le Bénin faire de son football une véritable industrie capable d’apporter un plus à l’économie nationale. « Je souhaiterais voir le football béninois devenir comme une vraie entreprise sur laquelle l’Etat peut compter. Cela va permettre de régler quelques problèmes sociaux », assure-t-il. L’équipe d’Augustin Ahouanvoébla est prête à faire en sorte qu’une partie de l’argent du football soit utilisée pour financer les autres fédérations sportives. « Si c’est 100 francs que nous trouvons, nous donnerons 35 francs aux autres fédérations », a promis le président de la fédération qui veut se lancer dans une dynamique de changement.

La médiatisation des activités de la Fbf

Sur le plan de la communication, le président n’a pas manqué de rappeler que son équipe y mise beaucoup. « Notre ambition est de faire en sorte que le football béninois se développe. Et cela passera non seulement pas le travail, mais aussi par notre capacité à rendre visibles nos actions», affirme-t-il avant d’éclairer sur les conditions pour accéder aux images des matches du championnat. Selon lui, la Fbf va payer la télévision publique ou privée pour diffuser les matches du championnat. Mais si l’Etat veut voir les matches de l’équipe nationale, il doit payer des droits de diffusion à la fédération.

Bonne collaboration en vue

M. Ahouanvoébla est revenu sur sa collaboration avec les membres de la famille du football avant de confirmer son caractère bouillant. «Je suis d’une agressivité à nulle autre pareille », confie-t-il en rappelant que depuis qu’il a atteint la maturité, il a cessé de porter des coups physiques aux gens. Il pense alors que c’est en ayant une collaboration franche de toutes les parties que la fédération pourra devenir forte, afin que les grands rêves que nourrit l’actuel bureau exécutif de la Fbf se réalisent. « A nous de changer de comportement pour que l’objectif que vise le peuple béninois pour son football soit atteint », a-t-il conclu.

Anselme HOUENOUKPO

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page