.
.

Le triomphe de la vérité

.

Non restitution de passeport à un ancien ministre de Kérékou: Kamarou Fassassi en danger, Yayi doit trancher


Vues : 1

Malgré la décision de la justice qui le blanchit et ordonne la restitution de son passeport, l’ancien ministre des mines sous le général Mathieu Kérékou, Kamarou Fassassi alias « KAFAS », en attente d’un voyage sur Paris pour un bilan de santé, ne peut pas bouger, à ce jour, faute de passeport que la police refuse de lui restituer sans l’autorisation préalable de la hiérarchie. Désabusé par cette situation, le Président du Prd-Nouvelle Génération, Kamarou Fassassi appelle le Chef de l’Etat au secours.

 « J’ai des maux de genou qui nécessitent une opération à l’extérieur du pays. En plus, j’ai des mois de retard par rapport au bilan annuel de santé que je fais à Paris ; les observations médicales qui me sont prescrites indiquent que je devrais effectuer mon bilan annuel de santé depuis neuf mois. Mais je suis dans l’incapacité de voyager sur Paris à cause de la saisie abusive de mon passeport intervenue depuis le 18 Février 2013», révèle, avec un pincement au cœur, l’ancien ministre des mines. Même si on peut le voir apparemment bien portant, Kamarou Fassassi a besoin d’un contrôle sanitaire qu’il ne peut malheureusement pas avoir ici et surtout parce que ses médecins traitant l’ont exigé. Bloqué par la confiscation de son passeport par les services de la police dans l’affaire pour laquelle il est poursuivi devant la haute cour de justice, il ne peut donc pas sortir du territoire national. Et pourtant, la cour d’appel de Cotonou, servant de chambre d’instruction pour la haute cour de justice, l’a mis hors de toute cause en déclarant, à son sujet, un « non informé ». Cette instance de la justice a même ordonné que son passeport lui soit restitué. Toutes les tentatives pour entrer dans la jouissance de cette décision judiciaire, a-t-on appris, sont restées vaines alors qu’il a une urgence sanitaire. C’est pourquoi, l’ancien ministre des mines a décidé de dénoncer cette dérive qui risque de lui être préjudiciable. Au moment où la situation sanitaire du président du PRD-Nouvelle Génération l’oblige à subir une intervention chirurgicale à Paris, sur prescription de son médecin personnel, qui a fait des observations dans le sens de l’urgence des soins qu’il doit suivre dans la capitale française, l’ancien ministre des mines a déploré le blocage qui résulte de la confiscation de son passeport.  Son avocat a fait, vainement, toutes les diligences sans pouvoir obtenir le retrait du  passeport. Face à la délicatesse du sujet, il urge que le président de la République tape du point sur la table pour contraindre la police à respecter cette décision judiciaire.

 Wandji A.

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page