.
.

Le triomphe de la vérité

.

Remplacement de Françoise Assogba au sein du bureau de l’Assemblée nationale: Lucien Houngninbo pressenti


Vues : 1

On a, de plus en plus, de précisions sur le remplaçant du deuxième questeur de l’Assemblée nationale, Mme Françoise Abraoua Assogba. En effet, depuis sa nomination au gouvernement à la faveur du dernier remaniement ministériel, les spéculations et tractations allaient bon train au sujet du choix de son remplaçant au poste,  au sein du bureau du parlement. Plusieurs noms avaient été cités pour l’occuper dont ceux de Raphaël  Akotègnon, Grégoire Laourou et Kakpo Zannou Babatoundé. Mais, depuis hier jeudi 19 septembre, on apprend de sources proches du palais des gouverneurs que pour des raisons d’équilibre régional au sein du bureau de l’Assemblée nationale, le consensus est en train d’être fait autour de l’ancien maire d’Allada, l’honorable Lucien Houngnibo, coordonnateur du réseau parlementaire pour la sécurité routière.  Après les multiples conciliabules et concertations, c’est sur lui que les députés de la majorité ont porté leur choix. Selon les informations reçues, l’argument principal qui milite en sa faveur  est qu’il est de la même circonscription électorale  que l’ancien deuxième questeur de l’Assemblée nationale, Françoise Abraoua Assogba. Lucien Houngnibo est natif d’Allada et Françoise Assogba de Toffo. Donc, à moins d’un changement de dernière minute, le problème ne devrait plus se poser puisque c’est un député qui fait l’unanimité au sein de ses collègues députés qu’ils soient tant de la majorité que de l’opposition. Rappelons que parmi les principaux points inscrits à l’ordre du jour  de la  session extraordinaire de l’Assemblée nationale qui démarre le 23 septembre prochain, figure l’élection des remplaçants des ministres Françoise Assogba et Isidore Gnonlonfoun respectivement aux postes de deuxième questeur  et de président de la commission de la défense, de l’équipement et de la coopération.

Hugues E. PATINVOH

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page