.
.

Le triomphe de la vérité

.

Elections consulaires du 22 septembre prochain: La liste de Bernard Nadjo prête pour affronter ses challengers


Vues : 5

Bernard Nadjo, le candidat à la présidence de la CCIBUn des porte-paroles de l’équipe d’opérateurs économiques conduite par le candidat à la présidence de la CCIB, Bernard Nadjo a parlé. C’était hier sur Radio Planète. A l’occasion, Jean-Yves Faboumy a exposé les atouts de l’équipe conduite par son candidat, Bernard Nadjo avant de faire son plaidoyer à l’endroit de la Cour suprême pour que le scrutin se tienne effectivement le dimanche prochain.


Selon les explications données par Jean-Yves Faboumy, l’équipe conduite par Bernard Nadjo est prête pour affronter ses challengers dimanche prochain. Les raisons de cette assurance, selon ses propos s’inspirent des nombreuses démarches engagées par l’équipe auprès de sa base. Mieux, a expliqué M. Faboumy, les atouts  des membres de l’équipe de Bernard Najdo plaident pour un plébiscite de leur liste. A titre illustratif, il a énuméré l’expérience et la qualité des membres du groupe. Selon ses propos, on y trouve des spécialistes du secteur des Assurances, Banques et Finances et ceux qui officient dans la branche des Bâtiments et Travaux publics. Entre autres, il y a les gros bonnets de ces différents secteurs tels que le groupe Adéoti, les entreprises de la trempe de la Socar, la Sonaec, la CFAO et Gapob. En parlant de l’expérience du groupe, Jean-Yves Faboumy évoque le cas de l’ancien président de la Chambre du commerce et d’industrie du Bénin (CCIB), Raffet Loko qui fait partie de cette liste.

Plaidoyer à l’endroit de la Cour suprême

Sur Radio Planète, le porte-parole de Bernard Nadjo a plaidé pour que la Cour suprême travaille pour que les élections se tiennent réellement à bonne date. Pour lui, il serait important que la haute juridiction joue sa partition en rendant, avant le 22 septembre prochain, ses décisions afin que tous les recours soient vidés avant la date retenue pour les élections. Il s’appuie d’ailleurs sur le Décret N°2012-486 du 06 décembre 2012 pris par le Chef de l’Etat et  portant approbation  des Statuts de la CCIB. Selon ses précisions, les dispositions de l’article 80 dudit Décret en disent long sur les diligences que la Cour suprême est invitée à faire pour rendre ses décisions. Il y est clairement stipulé à l’article 80 que « dans un délai de sept jours, à compter de la date de publication de la liste électorale, les contestations relatives à l’établissement de la liste sont portées devant la chambre administrative de la Cour suprême ou toute juridiction qui lui sera substituée. Celle-ci statue en premier et dernier ressort dans un délai de dix jours de sa saisine. La décision de la juridiction compétente emporte inscription ou radiation de l’électeur concerné ». Il faut préciser que, selon les clarifications du porte-parole, une fois que l’équipe de Bernard Nadjo aura gagné les élections, elle envisage rencontrer, dans un bref délai, le Président de la République pour lui faire part de son soutien quant à sa volonté de redynamiser  l’économie nationale.

Donatien GBAGUIDI

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page