.
.

Le triomphe de la vérité

.

Conférence sur révision, RAMU et « 10 Millions d’âmes, 10 Millions d’Arbres »: François Abiola explique leur nécessité à ses militants et aux partis politiques


Vues : 1

le ministre abiola à son arrivée pour la conférence sur la révision de la constitution, le Ramu et autresLe Ministre d’Etat chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, le Professeur François Adébayo Abiola, a entretenu, ce week-end, ses militants et certains partis politiques sur les projets de révision de la constitution, le Régime Assurance Maladie Universel (RAMU) et l’initiative « 10 Millions d’âmes, 10 Millions d’Arbres ». Parlant de la révision de la constitution, le conférencier pense que cela ne devrait plus faire objet de débat. Car, selon lui, c’est un débat clos. Les innovations relatives à la l’imprescriptibilité des crimes économiques, l’institutionnalisation et la pérennisation de la Cena, de même que l’institutionnalisation de la Cour des comptes ne sont rien d’autres que des réformes dont a besoin la constitution du Bénin pour s’adapter aux réalités de l’heure et surtout se moderniser. En déplorant les commentaires sur la situation et qui ne font que salir l’image du Bénin, le ministre d’Etat pense que la raison doit dominer les interventions. Pour lui, l’indre que ce n’est pas l’affaire du gouvernement, seul.  Les partis politiques, toutes les couches socio-profntérêt du Bénin doit primer sur tout, quelle que soit l’appartenance politique. Pour ce qui est du RAMU, il a laissé enteessionnelles du Bénin, doivent se l’approprier. Déjà, il prend, pour sa part, l’engagement d’œuvrer non seulement au sein de son parti politique, mais aussi dans les centres universitaires sur toute l’étendue du territoire national afin que tout le monde adhère à cette initiative du chef de l’Etat. Toujours, sur la même lancée, il a promis s’investir à titre personnel, afin que les centres universitaires et les universités nationales s’approprient aussi le projet « 10 Millions d’âmes, 10 Millions d’arbres. A cet effet, il a lancé un appel aux partis politiques pour faire la même chose. A signaler que le Ministre d’Etat, à cette occasion, a bénéficié du soutien du Roi de Parakou, de celui du préfet des départements du Borgou-Alibori et du président du parti UCP-FARBA, Nazaire Dossa, qui a profité de la circonstance pour se prononcer, une fois de plus, sur la polémique atour de la révision de la constitution.

Emmanuel GBETO

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page