.
.

Le triomphe de la vérité

.

Mondial Brésil 2014/Bénin-Rwanda 2-0: Les Ecureuils gagnent et se réconcilient avec leur public


Vues : 1

sportLes Ecureuils du Bénin ont battu hier les Guêpes du Rwanda 2-0. C’était lors de la 6ème et dernière journée des éliminatoires du mondial Brésil 2014 jouée au stade Charles de Gaulle de Porto Novo. Ainsi, ils bouclent ces éliminatoires comme ils l’ont commencé.

Démarrée sans rounds d’observation, la rencontre annoncée difficile pour les deux équipes n’a eu finalement qu’un seul heureux. En effet, les Ecureuils qui avaient pour ambition de relever le défi de renouer avec la victoire n’ont laissé aucune chance à leurs adversaires du jour. Très tôt, pour signaler cette grande ambition, la formation conduite par l’entraineur Oumar Tchomogo a décidé de mettre la pression sur la défense rwandaise. Ce qui leur a permis d’obtenir en moins de deux minutes, le premier corner de la partie. Mouri Ogoubiyi dans le rôle de meneur, dépose la balle sur la tête de son coéquipier Mickael Poté qui la rabat bien. Mais la défense rwandaise repousse dans les pieds de Rudy Gestede qui a repris sans succès. 6 minutes plus tard, l’attaque béninoise obtient un nouveau corner. Cette fois-ci, Mouri trouve Réda Johnson dont la reprise de la tête est allée heurter la barre transversale. Toujours décidés à vite en découdre avec les Guêpes qui, il faut le rappeler avaient réussi à s’imposer sur ces mêmes installations 1-0, il y a deux ans, les Ecureuils poussent et obtiennent un troisième corner qui n’a rien donné.

Le but de la délivrance…
Avec deux occasions en moins de 10 minutes, Mouri Ogounbiyi et ses coéquipiers ont continué à faire bloc haut, empêchant les Rwandais de progresser. Ce faisant, ils arrivent à contrôler la partie. C’est alors que les Rwandais, absorbés, vont tenter une incursion dont le retour leur a été fatal puisque sur la contre-attaque, les Ecureuils, en trois touches de balle, ont trouvé le fonds des filets. Rudy Gestede hérite de la balle dans le rond central, sert Mouri parfaitement décalé sur la droite et sans se poser de question, il trouve sur la gauche Mickael Poté qui arrivait en grandes en jambées. Ce dernier place correctement sa tête et le gardien de but rwandais est battu. L’attaquant de Dynamo Dresden délivre le stade qui a commencé par s’impatienter et le Bénin mène au score 1-0, à la 36ème minute. Un score qui aurait pu être corsé si Razack Omotoyossi, décalé sur la droite encore par Gestede à la 40ème minute avait réussi son lobe.

Les Ecureuils devant le Mali
Mais cela ne va pas tarder à arriver. Puisque 9 minutes après la reprise, soit la 54ème minute, Bello Babatoundé servi par Razack Omotoyossi a doublé la mise. A 2-0, les Ecureuils se sont rassurés et se livrent désormais à un football d’école. Désormais, les passes s’enchainent, les gestes techniques aussi. Le public ravi, applaudit. Pendant ce temps, les Rwandais soucieux de réduire avant d’espérer égaliser durcissent leur jeu en vain. Car, ils ne sont parvenus à aucun de ces deux objectifs. Ils s’inclinent et permettent au Bénin de décrocher sa deuxième victoire dans ces éliminatoires. Puisqu’à l’ouverture au stade de l’amitié de Kouhounou, ils avaient obtenu une victoire historique face au Mali 1-0. Ce qui donne une statistique de 2 victoires, 2 défaites et 2 nuls. Ils totalisent alors 8 points -1 et pourraient passer devant le Mali (8pts +1) en cas de défaite mardi en Algérie.
Anselme HOUENOUKPO

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page