.
.

Le triomphe de la vérité

.

Soutien des jeunes leaders de la majorité présidentielle au projet de révision de la Constitution :Frédéric Béhanzin et les siens appellent à la mobilisation autour de Yayi


Vues : 1

frédéric béhanzinLes jeunes leaders de la majorité présidentielle ont donné de la voix  sur le débat qui agite l’opinion publique sur la révision de la Constitution. En tête de peloton, Frédéric Béhanzin, El Farouk Soumanou et Fred Houénou, tous responsables d’association de la mouvance présidentielle. C’était à l’occasion d’une sortie médiatique qu’ils ont effectuée dans la journée d’hier à la Maison du peuple d’Agla sise à Cotonou. A travers une déclaration lue par le Président des jeunes patriotes, Frédéric Béhanzin, les jeunes leaders de la majorité présidentielle ont fait le diagnostic des raisons que brandissent les anti-révisionnistes.  A travers leur déclaration, les jeunes leaders ont argué que les anti-révisionnistes « craignent que leur gestion dans le passé les rattraperait, parce qu’ils craignent que le peuple béninois pourrait réclamer ce qu’ils lui avaient volé ! ils veulent continuer à végéter dans la corruption, ils ne veulent pas quitter la tricherie, ils n’ont aucun souci du peuple. Mais qu’ils soient rassurés. La nouvelle Constitution ne sera pas rétroactive ». Et pour que cette réforme puisse aboutir, les jeunes leaders de la majorité présidentielle a invité les Béninois à la mobilisation autour du Chef de l’Etat. Car pour eux, « l’avenir de notre pays réside dans la réussite de ces réformes et les que nous sommes invitons nos frères de toutes les contrées de notre pays à se lever pour défendre la patrie, car ceux qui consciemment ou inconsciemment auraient allumé le feu de la violence ne sauraient jamais l’éteindre ».

Lire l’intégralité de la déclaration.

Peuple béninois!
Le 06 Avril 2011,  le Président de la République le Docteur Boni Yayi prêtait serment en vous prenant à témoin pour son engagement à poursuivre les réformes institutionnelles et constitutionnelles, pierre angulaire de son programme de développement et de gouvernance que vous avez adopté à près de 54%. Ce même jour le Président de la République avait bel et bien précisé qu’il amorçait son deuxième et dernier mandat. A ce jour le Président Boni Yayi reste très fidèle à cet engagement.
Béninoise et Béninois !
La Refondation n’est pas un slogan. Elle est un besoin pressant pour la survie de notre nation. Le Bénin doit être repensé dans tous ces angles. Et c’est pourquoi nous devons nous poser la question suivante:
Que nous reste t-il de notre devise nationale ?
La loi  90-32 du 11 Décembre 1990 portant constitution de la République du Bénin a exprimé la règle de conduite que doit avoir chaque citoyen. Cette règle perçue comme devise s’inscrit dans le premier article: FRATERNITE-
JUSTICE  TRAVAIL
Mais … est-elle réellement mise en application comme figure emblématique ou règle de conduite?
En réalité  cette devise pour ce qui en reste aujourd’hui n’est pas digne d’être revendiquée comme héritage. Cette devise mérite une réappropriation personnelle, une  intégration nouvelle dans la tête de chacun. Et pour améliorer le pain de demain, il faut rechercher la crème du passé pour en faire le beurre du présent. Il faut que nous cessions d’être démocrates sans être patriotes.
Béninoise ! Béninois !
Le Président de la République, le Docteur Boni Yayi a été réélu sur la base d’un programme limpide, clair, sans ambigüité. Un programme axé sur les réformes devant corriger certaines insuffisances pour le mieux être du Béninois. Dès lors, ce programme devient la ligne de conduite de chaque béninoise et de chaque béninois. Malheureusement, la mesquinerie et la rivalité inutiles continuent d’être entretenues par des individus, et groupes  d’individus pour faire échec à tout prix aux réformes. Ils ne veulent pas de la révision de notre constitution malgré la profession de foi à qui veut l’entendre, du Chef de l’état. Ils veulent le conduire vers le temple du diable parce que parmi eux se trouvent certainement les Judas.
Ils n’ont pas encore’ compris que le Créateur a fait du Docteur Boni Yayi un véritable «Hercule». Sinon comment comprendre que les mêmes qui avaient tenté à tout prix, même au risque de lui arracher la vie, faire échec aux réformes économiques en passant par les réformes agricoles, que malgré leurs échecs cuisants face aux réformes portuaires que ça soit toujours eux qui se donnent à nouveau la mission de faire échouer la révision de la Constitution; besoin pressant pour le développement de notre pays? Il y a de quoi conclure que ces messieurs sont dans leur rôle.
Oui, parce qu’ils craignent que leur gestion dans le passé les rattraperait; parce qu’ils craignent que le peuple béninois pourrait réclamer ce qu’ils lui avaient volé! Ils veulent continuer à végéter dans la corruption, ils ne veulent pas quitter la tricherie; ils n’ont aucun souci du peuple. Mais qu’ils soient rassurés, la nouvelle constitution ne sera pas rétroactive.
Chers frères et sœurs !
« Ne nous enterrez pas vivant » réclamait à cor et à cris feu Président Hubert K. Maga lors de la campagne référendaire de novembre et de décembre 1990 et pourtant les articles 42 et 44 sont maintenus dans notre constitution dite consensuelle.
N’est-ce pas ces mêmes personnes qui demandaient au candidat Boni Yayi entre les deux (02) tours des élections présidentielles de 2006 la révision de cette même constitution?
Quelle est la place du mot «Consensus» dans une grande démocratie?
Le Consensus doit-il prendre le dessus sur la démocratie? La volonté du grand peuple? Y-a-t-il consensus sans débat? Arrêtez de distraire le peuple. Le moment est plus que jamais venu afin que les pour et ‘les contres décortiquent le projet de révision de la constitution déposé au parlement par l’exécutif, chapitre par chapitre.
L’avenir de notre pays réside dans la réussite de ces réformes et les jeunes que nous sommes, invitons nos frères de toutes les contrées de notre pays à se lever pour défendre la  patrie car ceux qui, consciemment ou inconsciemment, auraient allumé  le feu de la violence ne sauraient jamais l’éteindre.
Que Dieu tout puissant veille sur le Bénin
Nous vous remercions

Donatien GBAGUIDI

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page