.
.

Le triomphe de la vérité

.

Présentation du rapport de l’Oitfm: Pour une meilleure gestion des fonds des migrants des Pma


Vues : 0

cérémonie de présentation rapport _OITFMLa salle de conférence du Ministère des Affaires étrangères a servi de cadre hier à la présentation du rapport du projet pilote de l’Observatoire international des transferts de fonds des migrants des pays les moins avancés (Oitfm/Pma). C’était en présence du secrétaire général de ce ministère, Eusèbe Agbangla.

Selon ce rapport, les études de transferts des fonds des migrants conduisent généralement à préconiser une stratégie intégrée qui recouvre plusieurs objectifs. Entre autres, réduire les transferts informels en encourageant la compétition et l’introduction de nouvelles technologies contribuant à faire baisser les coûts, améliorer le taux de bancarisation des populations bénéficiaires, promouvoir des produits financiers mieux adaptés aux attentes des migrants et de leurs familles, à même d’améliorer le niveau de leurs épargnes, améliorer l’utilisation des fonds à des fins de développement à travers des stratégies d’assistance et de co-développement. Autant de motivations des Pma et dont la réalisation a été assurée par d’éminents experts de différents pays.
De l’ordre de 420 milliards de dollars Us en 2009, la majorité des flux de transferts financiers officiels des travailleurs migrants converge vers les pays en développement à plus de 75% dont 6,5% vers l’Afrique au Sud du Sahara, soit environ 20,5 milliards de dollars Us. S’agissant du Bénin, les statistiques de la Banque mondiale indiquent que l’émigration béninoise a généré environ 226 millions de dollars Us en 2009, a révélé Eusèbe Agbangla, représentant le ministre Bako Arifari. Ce qui justifie, à l’en croire, l’unanimité des opinions sur l’importance considérable du potentiel que représentent ces transferts de fonds sur le développement économique et social du Bénin. La cérémonie, ajoute-t-il, répond au souci de présenter, de façon claire, les résultats saillants du projet, et les différentes propositions et perspectives pour permettre aux Pma de disposer d’une situation de référence et d’indicateurs de base relatifs aux caractéristiques des migrants, aux canaux des flux de transferts, à leur utilisation et à l’impact des flux de transferts sur le développement économique et social. L’importante de ce projet de recherche, a aussi précisé M. Agbangla, se mesure à l’aune des objectifs qui ont été atteints, notamment la constitution d’une base de données et de connaissance et la mise en place du groupe de travail sur la migration et le développement, dont les travaux démarreront les semaines à venir. L’adoption de ce rapport final devra représenter, le début du processus de conception et d’approbation de la politique migratoire dans les quarante-neuf (49) pays les moins avancés.

Christian Tchanou

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page