.
.

Le triomphe de la vérité

.

Quinzaine de la musique béninoise: L’Ong ADBEC lance son plan de promotion de la musique béninoise


Vues : 2

Le coordonnateur de l’Association pour le développement et le bien-être commun (ADBEC), Issimaïla Saïzonou réédite pour une seconde fois, « la quinzaine nationale de la musique béninoise ». Hier, au Bureau béninois du droit d’auteur et des droits voisins sis à Cadjèhoun à Cotonou, il a officiellement lancé l’événement. Selon ses explications lors, il s’agira d’œuvrer à restaurer la musique béninoise qui souffre aujourd’hui à ses yeux d’un réel manque de promotion. Et pour y parvenir, il dit avoir noué le contact avec les responsables des radios et télévisions pour que pendant toute la période de la Quinzaine, les œuvres des artistes béninois soient diffusées presque à 100%. Selon les explications d’Issimaïla Saïzonou « c’est le moment plus que jamais pour les Béninois de sentir réellement chez eux à travers leurs artistes ». Saisissant la même occasion, le coordonnateur de l’Ong ADBEC a invité les promoteurs des radios et des télévisions à s’acquitter de leurs redevances pour ainsi permettre aux artistes, sociétaires du Bureau béninois droit d’auteur et des droits voisins d’arrondir les émoluments au sein de l’institution pour pouvoir vivre décemment. Et c’est bien cet aspect de la chose qui a convaincu le Bubedra, aux dires de son Directeur général, Innocent Assogba à adhérer à l’initiative. Selon ses explications, en effet, les chaînes de radios et de télévisions, partenaires privilégiées du Bubedra, émettent beaucoup de réticence à verser leurs redevances à l’institution afin de lui permettre d’améliorer le revenu des artistes sociétaires. Il dit avoir signé un accord avec l’Ong ADBEC pour que la sensibilisation soit faite au cours de la période de la Quinzaine nationale de la musique béninoise auprès des responsables de ces organes de presse afin qu’ils puissent faire la diligence nécessaire pour payer leurs redevances. Le représentant des artistes présent à la cérémonie, Jean-Pierre Hountin Kiki a plaidé pour qu’il y ait une forte mobilisation autour de l’événement qui, selon ses dires, est « d’une grande ampleur ». Il faut dire que des ateliers de formation sont également prévus au cours de la Quinzaine pour « améliorer la qualité de leurs productions ».

Donatien GBAGUIDI

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page