.
.

Le triomphe de la vérité

.

Profil: Emmanuel T. Tometin, un acteur culturel sur les traces du destin


Vues : 11

Sans titre-1Emmanuel Tognidaho Tomètin est un jeune acteur et promoteur culturel qui fait ses preuves dans l’univers des arts et de la culture béninoise depuis bientôt sept ans. Rencontré à son domicile sis à Fidjrossè (Cotonou), le vendredi 19 juillet dernier, le coordonnateur du site culturel dekartcom.net a fait la lumière sur sa personnalité.
Teint noir, taille moyenne, sourire facile et attrayant, Emmanuel Tognidaho Tomètin est un jeune aux cheveux crépus soigneusement coiffés. La trentaine environ, il affiche un embonpoint naissant. Son visage et son regard pesants dissimulent tout aspect distrait et rêveur de l’homme pour imposer à tout venant de la rigueur. La plupart du temps, le promoteur culturel s’adonne au film et à la lecture, toute chose qui lui permet de renforcer sa performance, sa connaissance et sa capacité. « Aujourd’hui, ce qui fait que je parle mieux le français est que j’aime lire et j’aime aussi regarder les films. Je me cultive pour ne pas dire des bêtises en parlant, c’est tout », a-t-il révélé. Vêtu d’une chemise noire sur une culotte de la même couleur, avec à son cou un cache-col et à ses pieds des sandalettes, le comédien-acteur de cinéma avait de la facilité dans sa démarche. Emmanuel a l’humour et l’ironie débordante. Lorsqu’il est invité à table, il aime prendre de la pâte accompagnée de la sauce de légume. « Il faut dire que chez moi, ce qu’on aime prendre, c’est Dakouin (un met constitué du piron fait à la sauce de tomate accompagné d’un grand poisson noyé dans cette sauce). Mais ce que moi-même j’ai adopté et que j’aime prendre surtout, c’est la pâte accompagnée de la sauce de légume », a-t-il précisé.  Parlant de caprice, Emmanuel a avoué qu’il est têtu. « Ce que je fais, c’est ce que j’ai dans la tête », a-t-il mentionné. Fidèle à l’amitié, Tognidaho semble ne pas être un homme introverti. Il a en horreur le mensonge et l’imposture.

Emmanuel et sa carrière
Au départ électricien bâtiment, Emmanuel Tomètin est, aujourd’hui, acteur culturel. Ce n’est pas le fruit d’un sort miraculeux, mais le résultat d’un périple parsemé d’obstacles majeurs jusqu’ici contournés. En effet, après avoir obtenu le diplôme d’électricien bâtiment, il est parti, par passion, s’inscrire à l’atelier Laudamus où il lui a été donné de mouler ses talents cachés sur les choses de l’art et de la culture. Mais avant, il a témoigné qu’à ses débuts, son père,  s’est opposé à l’aventure. Mais la passion ayant pris le dessus et ayant reçu l’approbation et la bénédiction de sa mère, Emmanuel s’est résolu à poursuivre son chemin sans retour. « Lorsque j’étais au début de mes actions scéniques, un journal avait écrit sur moi. Lorsque je suis revenu à la maison avec un exemplaire du journal et que je l’ai montré à mon père, il a été sévère avec moi en me grondant en ces termes « fainéant ! Tu ne veux rien faire. C’est quoi ce truc que tu es parti faire… ».   Mais, quand je l’ai remis à ma mère, elle me dit ‘’tiens, tiens ! C’est ce que tu veux faire ? Tu as toute ma bénédiction’’ », s’est-il remémoré. Comme quoi, le regard de certains parents sur le monde artistique reste ce qu’il est.  C’est donc à l’atelier Laudamus que Tomètin a découvert son  flair artistique.  Il a travaillé avec son patron sur beaucoup d’événements culturels, en tant que directeur artistique des clips, décorateur de lieux de manifestations et réalisateur. « J’ai réalisé beaucoup de clips vidéo qui passent en boucle sur nos chaînes de télévision. J’ai réalisé un long métrage intitulé ‘’Une vie sans onde’’ qui a été sélectionné  à Quintessence dans la catégorie home vidéo où j’ai eu à discuter la meilleure place avec Claude Balogoun et Pipi Wobaho ». En dehors de cela, Emmanuel, en qualité d’acteur de cinéma, a joué dans le film intitulé ‘’Agbavia’’ de Prince Yadjo. Là, le promoteur culturel devrait assurer la défense de celui-ci qui était incarcéré. Il était donc dans le rôle d’avocat. Il a également joué dans ‘’Akoba’’ de David Yétchéhou alias Caïman où il était dans le rôle du fou nommé Dah Gogo. Il a aussi joué dans ‘’Aimer en vérité’’ qui est en cours de parution. Emmanuel a rappelé qu’il a été, pendant une bonne période, le directeur artistique du groupe des frères Guèdèhounguè avant de mentionner qu’aujourd’hui, il a créé un site culturel dénommé   dekartcom.net pour davantage accompagner les artistes d’ici et d’ailleurs. La création de ce site remonte, selon ses explications, aux années 2005, toujours sous le feu de la passion et surtout suite à un constat. « En effet, à l’époque, j’avais juste observé une situation qui a perduré dans le temps. C’est que, dans le monde des arts et de la culture, à l’époque, il y avait un foisonnement de production. Mais pour le relai, il n’y avait que les radios et les télévisions  qui faisaient de façon insuffisante le travail. Alors, les plates formes ne couraient pas les rues et c’était pour moi des moyens efficaces pour transmettre au monde entier, en un temps record, toutes les informations au sujet du paysage culturel béninois. Quand vous allez surfer, c’est-à-dire naviguer, les informations culturelles du Bénin étaient absentes du forum. Donc, l’envie pressante était de créer un site web pouvant combler le vide. C’est ainsi qu’il m’est venu à l’idée de mettre en place un site », a-t-il souligné. Ce site est doté d’un espace découverte, d’un espace discographique, d’une galerie virtuelle, d’un agenda culturel, pour ne citer que ces prestations culturelles.

Etude et vie privée
Né il y a environ 29 ans, Emmanuel Tognidaho Tomètin est originaire de Grand-Popo, précisément d’Adjaha dans la commune du Mono. Marié et père d’un garçon, il n’a pas eu la chance de faire de longues études.  « Je n’ai pas eu un parcours scolaire assez consistant. J’ai fait du CI au CM2, où j’ai tenté en vain de décrocher le CEP. Juste après cela, je suis parti suivre une formation en électricité bâtiment », a-t-il rappelé. Aujourd’hui, son rêve est de s’attacher à donner une renommée internationale à son site et à lui-même.

Teddy GANDIGBE

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page