.
.

Le triomphe de la vérité

.

Désignation du nouveau Directeur du FITHEB par le Conseil d’Administration: Erick-Hector Hounkpè élu avec une moyenne de 80,27 sur 100


Vues : 2

Erick-Hector HounkpèEnfin, le Conseil d’administration du Festival international de théâtre du Bénin (FITHEB) a élu le nouveau Directeur de l’institution. Il a nom Erick-Hector Hounkpè, un artiste polyvalent. C’est à l’issue de la 2ème journée de sa session ordinaire qui s’est tenue mercredi dernier au siège du FITHEB.
80,27/100. C’est par cette moyenne que les 11 membres du Conseil d’administration physiquement présents à la 2ème journée de la session ordinaire de l’institution ont désigné Erick-Hector Hounkpè comme Directeur du FITHEB. C’est une désignation qui a été confirmée par des sources proches de cette instance. Le vote, signale-t-on,  a été opéré par la majorité des 13 membres du Conseil d’administration ayant pris part à cette élection. 13 membres parce que le représentant du ministre de la culture en la personne d’Eric Totah s’est refusé à prendre part au vote, se déclarant ainsi observateur du processus de désignation du nouveau directeur. Il a donc siégé à la session à ce titre du début jusqu’à la fin du processus. Deux autres administrateurs n’ayant pas pris part à la notation des candidats puisqu’étant absents, ont néanmoins pu voter pour le candidat de leur choix grâce à la procuration qu’ils ont laissée. Au total donc, sur les 15 membres du Conseil d’administration, 13 ont réellement participé au vote, 11 ont pris part au processus de notation des candidats, étant entendu qu’un des administrateurs, permissionnaire depuis quelques jours, n’est pas parvenu à laisser de procuration pour faire valoir son droit de vote. A la suite d’Erick-Hector Hounkpè élu, vient Pascal Wanou, le désormais ex-Directeur, alors candidat à sa propre succession. Il a totalisé une moyenne de 61,09 sur 100. Vient ensuite, le journaliste-animateur et écrivain, Eustache Florent Hessou qui a obtenu une moyenne de 60,81/100  et se place ainsi devant le manager d’artiste, journaliste de formation, Luc Aimé Dansou dont la moyenne tutoie également les 60/100. En 4ème position, arrive le candidat Brice Bonou. Quant au candidat Luc Kounouho, il se classe devant le candidat Daniel Hounzandji qui a fermé la marche.
La suite dépend désormais du ministre Jean-Michel Abimbola
Conformément aux dispositions des statuts et règlement intérieur du FITHEB, après l’élection du nouveau Directeur de l’institution, le Conseil d’administration adresse son rapport au Ministre de la culture. Il revient à celui-ci de nommer le nouveau Directeur par arrêté ministériel après une communication faite au Conseil des Ministres. En élisant le nouveau Directeur, le Conseil d’administration vient ainsi de jouer sa partition. La suite dépend donc du Ministre de la culture, Jean-Michel Abimbola pour un FITHEB organisé à temps.

Qui est Erick-Hector Hounkpè
A 44 ans, Erick-Hector Hounkpè est Professeur de Lettres. Mais depuis cinq ans, il s’est donné un repos sabbatique dans sa carrière d’enseignant. Et s’il a fait cette option, c’est parce qu’il compte se consacrer pleinement à l’art, une carrière qu’il a débutée depuis 1987 et qui selon ses témoignages le nourrit bien. De ses débuts sur scène à l’Eglise Sainte Rita vers octobre 1987, l’homme a gardé un tempérament de batailleur. Il fait du vagabondage artistique, son atout primordial. Ainsi, fort de ses succès au niveau de la troupe théâtrale de l’église Sainte Rita de Cotonou, Erick-Hector Hounkpè cherchera à se professionnaliser en intégrant plusieurs groupes artistiques. C’est alors que dès 1989, il fait son entrée dans la célèbre Société africaine de la promotion artistique et culturelle (Sapac) dirigée par Edmond HETCHILI. En même temps, il intègre le Complexe artistique et culturel Kpanligan dont il est toujours membre. Mais, un an environ après son entrée dans la Sapac, Erick-Hector Hounkpè signe son divorce avec cette société, entraînant derrière lui quelques amis avec qui il fondera ensemble, l’Ensemble artistique et culturel Sonagnon (EACS). « Nous n’étions pas d’accord avec la gestion des ressources humaines de la société », justifie-t-il aujourd’hui. Ses amis et lui feront l’aventure de l’EACS jusqu’en 1995, une aventure au cours de laquelle chacun d’eux a pu officier dans d’autres groupes artistiques. C’est le cas, par exemple, de l’Ensemble des artistes scouts du Bénin avec qui il a pris langue en 1993, une collaboration qui a pris fin à partir de 1996. En quête d’une identité artistique, depuis 1987 où il a timidement démarré sa carrière artistique, on se rend bien compte que l’artiste a toujours évolué en groupe. Pour mieux jauger ses potentialités et se donner une identité propre à lui, Erick-Hector Hounkpè fait l’option d’une aventure solitaire. Ainsi, après avoir rompu les amarres avec ses amis de l’EACS, l’homme va fonder en janvier 1996 le Théâtre Gbadalisa. « C’est pour faire aboutir mes recherches et mes expériences artistiques personnelles, disposer d’un espace qui me permette une plus grande expression de ma signature », confesse-t-il. C’est donc ce théâtre qui a donné naissance à l’association Initiatives Gbadalissa qui promeut aujourd’hui les différents concepts de l’homme tels que « Bavardailles », « Le Solo ou le cocktail poétique », bien entendu avec des amis à lui : feu Théodore Béhanzin, Jolidon Lafia, Carole Lokossou, Barnabé Affougnon… Depuis le mercredi dernier, en attendant sa nomination par le Conseil des Ministres, on retient qu’il est élu Directeur du Festival international de théâtre du Bénin (FITHEB) avec une moyenne de 80,27/100.

Donatien GBAGUIDI

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

3 thoughts on “Désignation du nouveau Directeur du FITHEB par le Conseil d’Administration: Erick-Hector Hounkpè élu avec une moyenne de 80,27 sur 100

  1. Charles-Amour MONTCHO

    J’aurais bien voulu féliciter Erick-Hector Hounkpè, mais je regrette de ne pouvoir le faire, en raison des dernières informations qui me sont parvenues de sources proches du conseil d’administration. L’élection de Erick-hector a été une grande tricherie mise en scène par certains responsables du conseil d’administration. L’élu lui-même ne peut en être fier s’il savait ce qui s’est passé. En effet, comment peut-on évaluer un candidat et lui donner zéro sur 100 points ? Certains membres du CA ont tout simplement saboter l’un des candidats en lui donnant systématiquement la note de zéro sur 100, dans le seul but de propulser Erick-Hector et de le faire vainqueur. C’est triste ! Ce faisant, le CA vient de donner une fois de plus raison à ceux qui qualifient ses membres de “médiocres”. Le Ministre devra réclamer au CA les documents de travail avant de statuer. Triste épisode encore que celui-là au compteur du FITHEB qui n’en a pas besoin aujourd’hui ! Le CA ne peut-il pas se prendre un peu plus au sérieux ? Aucune évaluation ne se fait de cette manière ; donner zéro sur 100 points ! alors que la présentation, la lettre d’intention, et autres expériences professionnelles sont notées ! Kooooyiii !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page