.
.

Le triomphe de la vérité

.

Assemblée générale élective à la fédération béninoise de football: Bousculade au sommet pour le contrôle du football béninois


Vues : 4

Anjorin MoucharafouTous les regards sont tournés vers le 30 juillet, date de la tenue de la prochaine assemblée générale élective à la fédération béninoise de football. En plus de l’actuel président, les tractations vont bon train pour désigner celui qui présidera aux destinées du football béninois. Les noms circulent dans les coulisses.
Jamais une assemblée générale élective n’a été aussi ouverte que celle de cette année. Même si les candidatures ne sont pas encore enregistrées jusque là, il est aisé de constater que les tractations vont bon train et que les potentiels challengers d’Anjorin Moucharafou lorgnent son fauteuil. Il est cité pêle-mêle dans les débats, la presse, les confidences… Bruno Didavi, Augustin Ahouanvoébla, Marius Dadjo, Firmin Akplogan… Depuis le week-end dernier, un nouveau nom s’invite dans le débat. Il s’agit de Malick Gomina. Par le passé, il est à constater que c’est deux ou trois candidats qui se positionnent pour ce fauteuil.

Qu’est-ce qui peut faire alors courir les challengers de l’actuel président ?

C’est la question qui se pose actuellement et il est difficile d’y apporter une réponse tranchée. Il est tout de même à remarquer qu’Anjorin Moucharafou a été fragilisé, ces dernières années, par sa gestion peu orthodoxe du football béninois. Peu à peu et au fur et à mesure que son mandat va à son terme, il a réussi à se faire des ennemis, les plus durs dans la famille du football béninois. Qui ne se souvient pas de la guerre sans merci qui a été livrée à Victorien Attolou. C’est lui-même qui est allé chercher des membres qu’il a cooptés. Aujourd’hui, ses alliés d’hier ne parlent plus le même langage que lui. Ce qui montre, à tout point de vue, que l’homme semble isolé et que ses idées ne font plus rêver. Ces challengers pensent alors que c’est le moment plus que jamais de le bouter dehors surtout que la grande famille du football et les supporters voient les échecs à répétitions des Ecureuils. Le football étant devenu une grosse industrie, les adversaires d’Anjorin Moucharafou veulent certainement accéder à ce poste pour pomper aussi leur plus-value. Cette bataille à la Fbf s’annonce inédite, ouverte et tous les potentiels candidats ont une carte à jouer.

José Mathias COMBOU

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page