.
.

Le triomphe de la vérité

.

2èME EDITION DE LA CAN DE MARACANA: Philippe Totondé rassure de la tenue effective de la compétition à Cotonou


Vues : 3

1082571_655165834513606_493058578_oLe Cocan a tenu une conférence de presse dans la salle de conférence du Ministère des sports, vendredi dernier. A cette occasion, les organisateurs de la 2ème édition de la Can de Maracana ont présenté aux journalistes et aux amoureux de la discipline le point des préparatifs. Ils ont aussi présenté en exclusivité le logo de la compétition.

La 2ème édition de la Coupe d’Afrique des nations de Maracana n’est plus qu’une question de jours. En prélude à cet évènement qui fera de la capitale économique du Bénin, le carrefour du Maracana africain, du 14 au 20 août prochain, le comité d’organisation de la compétition était face aux journalistes vendredi dernier, dans la salle de conférence du Ministère de la jeunesse, des sports et des loisirs. L’objectif était de dresser le point des activités déjà réalisées pour le compte des préparatifs de la Can et présenter le logo de la compétition. Ce qui a été fait. Accompagné du secrétaire général de la fédération béninoise de Maracana, Philippe Totondé, président de la Fébéma a informé les hommes de presse sur le niveau atteint dans l’organisation. « Officiellement, nous sommes prêts sur papier. Il ne nous reste que la régularisation des finances pour être à cent pour cent prêts », a lâché le président. Il a également confié que 4 des pays ayant reçu l’invitation à prendre part à cette Can ont confirmé et seraient déjà prêts pour rallier Cotonou. Il s’agit, d’après lui, de la Côte d’Ivoire, du Togo, du Niger et du Burkina Faso et bien évidemment le Bénin. Parlant de la catégorie des équipes, Totondé a rappelé que ce sont les catégories séniors (35 à 44 ans) et vétérans (45 ans et plus) qui sont concernées par l’évènement. Suite à toutes ces explications, le conférencier a remercié le ministre des sports et le président de la République, Boni Yayi, pour leur appui avant de leur tendre, de nouveau, la main afin qu’ils acceptent de financer cette organisation qui coûte déjà beaucoup de sous à la caisse de la fédération. Le secrétaire général, Mathias Combou a, lui aussi, apporté quelques éclaircissements. Selon lui, non seulement le public aura droit au volet sportif, il aura également droit au volet culturel avec les prestations artistiques suivies d’une soirée de gala à l’endroit de tous les maracaniers, sans oublier, bien sûr, la cérémonie d’ouverture de la compétition. Pour ce qui est de la préparation des sélections nationales, il a souligné qu’après la phase départementale du championnat national de Maracana, les entraineurs des deux catégories ont pré sectionné un certain nombre de joueurs détectés lors de la compétition. Ils ont entamé la phase de préparation le mercredi passé. Les joueurs sont conviés les mercredis, samedis et dimanches à partir de 15 heures aux séances d’entrainement. Après ce premier stage, il y aura la phase finale du championnat qui débouchera sur une nouvelle phase de préparation. Il y aura le week-end, une série de matches amicaux face aux équipes togolaises qui seront présentes ici même à Cotonou. C’est après ces rencontres que les sélections qui vont défendre les couleurs nationales seront connues.

Le logo de la compétition dévoilé

Une aire de jeu aux couleurs du drapeau béninois, la lettre M dont la terminaison enrobe un ballon de jeu. Tout ceci pour montrer la fraternité et l’unité qui caractérisent le Maracana. Voilà un peu ce à quoi ressemble le logo de la Can de Maracana, Cotonou 2013. En effet, présenté par le président de la fédération béninoise de Maracana et vice-président du comité d’organisation de la Can, Philippe Totondé, ce logo se révèle comme une merveille artistique. Pour ceux qui connaissent bien le jeu et sa pratique, cette aire de jeu bien réalisée donne une image d’une mousse pour signifier que ce sport sans contact physique se passe sans que les athlètes ne se blessent. Et c’est d’ailleurs l’esprit du Maracana. La présentation de ce logo apporte la preuve que les organisateurs sont bien avancés dans les préparatifs. Et ils doivent être épaulés par qui de droit pour que cet évènement soit un succès total. Il faut rappeler qu’après la Côte d’Ivoire, la nation dans laquelle le Maracana est né, c’est le Bénin qui accueille la deuxième édition de la coupe d’Afrique de la discipline.

Anselme HOUENOUKPO

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page