.
.

Le triomphe de la vérité

.

Pour une sortie de crise définitive à la CCIB: Le camp Satchivi prône le strict respect de l’arrêt de la Cour suprême


Vues : 0

Le président directeur général du groupe agro-alimentaire Agrisatch, Jean-Baptiste SATCHIVI

Le président directeur général du groupe agro-alimentaire Agrisatch, Jean-Baptiste SATCHIVI

Après plusieurs semaines de silence face à la crise latente qui secoue la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin (CCIB), à la faveur d’une rencontre avec le comité de médiation présidé par le président du Conseil économique et social (CES), Nicolas ADAGBE et le Secrétaire général de la présidence de la république, le président directeur général du groupe agro-alimentaire Agrisatch a plaidé pour le respect de la décision de la Cour suprême qui annule la liste électorale publiée dans le journal la nation en Janvier 2013. Pour ce ténor du paysage économique béninois, le strict respect de la décision de la haute juridiction constitue un gage pour la relance du processus électoral en vue d’élections fiables et crédibles.  Nous saluons cette volonté de  Jean-Baptiste SATCHIVI qui démontre son attachement à la légalité. De tous les pays de la sous région, le Bénin est le seul à n’avoir pas de chambre de commerce et d’industrie opérationnelle. Mille fois planifiée et mille fois torpillée, l’élection à la CCIB tourne à la pantalonnade.
Le Bénin a besoin de se développer. Pour ce faire, une chambre de commerce et d’industrie est l’outil central de ce développement. Chaque jour, le Bénin perd des opportunités d’affaires, faute de Chambre de commerce et d’industrie opérationnelle et représentative, l’interlocuteur institutionnel pour les investisseurs. Chaque jour le Bénin perd de l’influence économique par rapport aux pays voisins, faute d’une CCI opérationnelle et crédible. Les professionnels et les acteurs économiques ont besoin de la CCIB, leur partenaire légitime, fédératrice de leurs énergies et porte étendard de leurs savoir-faire. A travers cette prise de position en faveur de la légalité au détriment du consensus supposé entre les opérateurs économiques pour passer outre l’arrêt de la Cour, Jean-Baptiste SATCHIVI prend le parti pour des élections libres, transparentes et crédibles pour sortir la CCIB de l’ornière.

Wandji A.

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page