.
.

Le triomphe de la vérité

.

Rivalités entre les leaders de l’UN pour le poste de chef de l’opposition: Houngbédji et Amoussou s’affrontent


Vues : 5

Les présidents du Parti du Renouveau Démocratique (PRD), Me Adrien Houngbédji et de l’Union fait la Nation (UN), Bruno Amoussou

Les présidents du Parti du Renouveau Démocratique (PRD), Me Adrien Houngbédji ….

La bataille pour le perchoir de l’opposition béninoise ne faiblit pas au sein des leaders des formations politiques phares en adversité avec le pouvoir de Boni Yayi. En effet, dans le cadre de la désignation annoncée du chef de l’opposition béninoise par la signature du décret d’application de la Loi n° 2001-36 portant statut de l’opposition en République du Bénin, c’est à une véritable bataille silencieuse que l’on assiste entre les présidents du Parti du Renouveau Démocratique (PRD), Me Adrien Houngbédji et de l’Union fait la Nation (UN), Bruno Amoussou.  Et pour cause, désormais exclus de la course à l’élection présidentielle, ces deux ténors de la scène politique nationale voient à travers cette tribune offerte aux dirigeants de partis opposés à l’action gouvernementale, un tremplin pour continuer à influer sur la vie politique de leur pays. C’est dans cette perspective que Me Adrien Houngbédji ne manque aucune occasion pour rappeler les démarches entamées par ses soins au Ministère de l’Intérieur pour déclarer officiellement son opposition au gouvernement de Boni Yayi en vue de faire figure de prochain chef de l’opposition béninoise. Car, selon la compréhension du dirigeant du PRD, la satisfaction de ce critère vient faire de lui le grand favori à ce poste institué pour permettre une meilleure contribution de l’opposition au développement du pays. Cet avis n’est pas partagé par le leader de l’UN, Ange Bruno Amoussou qui ne démord pas également d’occuper ce poste de chef de l’opposition.

......et de l’Union fait la Nation (UN), Bruno Amoussou

……et de l’Union fait la Nation (UN), Bruno Amoussou

Ainsi, après avoir réussi à consolider son leadership à la tête de l’UN à travers le renouvèlement de son mandat, Bruno Amoussou caresse le rêve d’être dans les prochaines semaines le principal porte-parole de l’opposition à Boni Yayi. Prenant, de ce fait, appui sur la présence d’un nombre de députés UN à l’hémicycle conformément aux exigences de la Loi n° 2001-36 portant statut de l’opposition, Bruno Amoussou est d’autant plus galvanisé que le discours du PRD laisse désormais planer un doute sur son opposition réelle au pouvoir de Boni Yayi. Dans cette bataille silencieuse qui est tempérée par la possibilité offerte à l’opposition de désigner plusieurs chefs de l’opposition et de choisir un porte-parole au sein de ces derniers, il n’en demeure pas moins qu’après les brouilles intervenues entre Bruno Amoussou et Adrien Houngbédji, le poste de chef de l’opposition donne désormais lieu à une « bataille à mort » pour affirmer sa suprématie dans l’opposition béninoise.

Wandji A.

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page