.
.

Le triomphe de la vérité

.

position de l’unamab sur les élections consulaires : « Toute élection à la CCIB sans l’arrêt de la Cour Suprême sera illégale »


Vues : 0

Les élections consulaires sont fixées au 07 juillet prochain malgré l’opposition d’un groupe d’opérateurs économiques qui exige le respect de la décision de la Cour suprême exigeant l’annulation de tout le processus. Et comme ces derniers, la presse a elle aussi réclamé la réaction de l’Union nationale des magistrats du Bénin (Unamab) dont l’arrêt de certains de ses membres a été foulé au pied. C’est donc en réponse aux diverses préoccupations sur ce contentieux électoral à la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin (CCIB), que les responsables de l’Unamab ont réagi. A travers leur communiqué, ils exigent le respect strict de l’arrêt n°34/CA rendu le 10 Avril 2013 par la Chambre administrative de la Cour suprême sur les élections consulaires. En réalité, cette ordonnance de la Cour suprême annulait la liste électorale publiée le 25 janvier 2013 et ordonnait la reprise des inscriptions. Et pour l’Unamab, il n’y a pas à tricher avec cette décision qui s’impose. Car, la non exécution sans délai de l’arrêt de la Cour Suprême sur les élections consulaires à la Chambre d’Industrie et de Commerce du Bénin aura pour conséquence l’illégalité des responsables que produiront ces élections : « toute élection organisée à la CCIB sans avoir au préalable mis en exécution l’arrêt de la Cour Suprême sera jugée nulle et de nul effet, donc illégale », ont indiqué les responsables de l’Unamab. Car, avertissent-ils, leurs collègues de la Cour suprême qui ont rendu l’arrêt sont sur le dossier et suivent bien la situation.

Emmanuel GBETO

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page