.
.

Le triomphe de la vérité

.

Grève des magistrats: Le Syntrajab apporte son soutien à l’UNAMAB


Vues : 1

Le Syndicat national des travailleuses et travailleurs des services judiciaires et assimilés du Bénin (Syntrajab) apporte son soutien à l’Union nationale des magistrats du Bénin (Unamab) dans la grève que celle-ci a déclenché hier. A travers une déclaration de presse le Syndicat appelle toutes les forces vives de la nation à soutenir l’Unamab dans sa lutte afin de sauver l’indépendance de la justice béninoise.

Déclaration de Presse du Syntrajab

Il est aisé à l’opinion publique nationale et internationale d’observer depuis quelques années des crises répétitives secouant le secteur judiciaire de notre pays.
Ces crises créées et nourries par le pouvoir  exécutif visent à fragiliser le pouvoir judiciaire et à en faire un instrument à sa solde.
Est-il encore nécessaire  de rappeler les crises consécutives à la suspension en 2007 par le gouvernement de l’exécution des décisions de justice en matière domaniale, celles relatives aux affectations fantaisistes de 2008 marquées par un détournement de pouvoir et qui ont dépeuplé nombre de juridictions de greffiers et d’autres agents en service dans les juridictions, celles nées des affectations des magistrats en 2011 qui ont bouleversé et paralysé le fonctionnement normal des juridictions, celles engendrées par le refus en 2012 d’exécuter l’arrêt de la Cour d’Appel de Cotonou relatif à la Fédération Béninoise de Football, celui de la Cour Suprême de 2013  sur les élections consulaires à la Chambre d’Industrie et de Commerce du Bénin etc..
Face à toutes ces tempêtes dont l’objectif est d’écrouler la pierre angulaire de l’Etat de droit, la maison justice a toujours résisté de façon vaillante et héroïque.
Par la publication de nominations de magistrats le 28 mai 2013 pourtant contestée depuis 2012 par l’UNAMAB parce que violant des principes  basiques gouvernant  la magistrature, une autre crise est en gestation. Malgré les multiples démarches de l’UNAMAB aux fins d’un règlement pacifique des problèmes nés de ladite publication, le gouvernement poursuit son élan comme à l’accoutumée, réunissant  ainsi les ingrédients d’une nouvelle crise au niveau de l’appareil judiciaire béninois.
Le SYNTRAJAB, conformément à ses statuts, à ses accords avec le Bureau Exécutif de l’UNAMAB et se fondant sur différents principes et textes relatifs à la magistrature et au pouvoir judiciaire,

 Condamne la volonté répétée de vassalisation du pouvoir judiciaire  par l’Exécutif ;
 Apporte son soutien ferme et indéfectible à l’UNAMAB  et à ses revendications ;
 Appelle toutes les forces vives de la nation à se joindre à l’UNAMAB et au SYNTRAJAB pour veiller au respect de l’indépendance de la justice, gage de sécurité judiciaire pour tous ;
 Appelle ses militants à rester mobiliser pour les actions imminentes que provoquera l’obstination de l’Exécutif ;
Pas de démocratie et d’Etat de droit sans une Justice indépendante.

Fait à Cotonou, le 25 juin 2013.

POUR LE BUREAU DIRECTEUR NATIONAL DU SYNTRAJAB,
Le SG/SYNTRAJAB

Dénis TOGODO

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page