.
.

Le triomphe de la vérité

.

Crise: Bio-Tchané et Soglo discutent de la situation socio-économique du Bénin


Vues : 0

Le Président Abdoulaye BIO TCHANE

Le Président Abdoulaye BIO TCHANE

La situation socio-économique du Bénin était au menu d’un entretien qu’a eu vendredi soir l’ancien président de la BOAD, Abdoulaye Bio Tchané avec le président-maire de Cotonou, Nicéphore Soglo à la résidence de celui-ci à Cadjèhoun, Cotonou. Les deux hommes  se sont entretenus notamment sur  la croissance économique   du Bénin en 2012 et ses perspectives pour l’année en cours. Les points de vue des deux personnalités ont coïncidé sur le fait que, malgré les 5,4% de croissance soutenus par le gouvernement, les conditions de vie des Béninois demeurent encore difficiles. Selon nos sources, le président Soglo a insisté sur la dégradation continue du panier de la ménagère, notamment avec la montée en flèche des prix des denrées de première nécessité sur les marchés. Pour Nicéphore Soglo, lui-même économiste, ancien administrateur de la Banque Mondiale, il est vain de se targuer d’un bond de 3% à 5,4% de croissance entre 2011 et 2012, tant que les Béninois ne le sentent pas réellement dans leurs conditions de vie quotidiennes et surtout quand ce quotidien est fait de débrouille, de délestage, de chômage et de vie chère. Pour sa part, Abdoulaye Bio-Tchané a réitéré sa conviction que les chiffres rendus publics par le gouvernement ne reflètent pas  la réalité. L’ancien Directeur Afrique du FMI est convaincu que de nombreux efforts de gouvernance sont à faire si le gouvernement veut que les efforts déployés ne bénéficient pas qu’à une infime portion des Béninois. Il y a environ deux semaines, l’alliance ABT avait soutenu que le taux de croissance de 5,4% que le gouvernement affirme avoir réalisé  en 2012 est faux. Elle a surtout laissé entendre que les institutions internationales ne les ont pas encore confirmés officiellement.  Face à cette réaction, le représentant du Fonds Monétaire International (FMI) au Bénin, à l’issue d’une audience que lui a accordée le ministre des finances,  avait soutenu que les chiffres de l’Institut national de la statistique et de l’analyse économique (INSAE)  ajustés aux nouvelles évolutions de l’économie béninoise, indiquent bien une croissance de 5,4%. Ce dont  beaucoup d’observateurs doutent. A partir du 1er juillet prochain une mission du FMI  séjournera au Bénin pour évaluer la situation économique du pays.

Olivier ALLOCHEME

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page