.
.

Le triomphe de la vérité

.

Assemblée nationale: Le débat sur le village Aholouko enflamme à nouveau l’hémicycle


Vues : 0

Le conflit entre la commune d’Avrankou et sa commune sœur d’Adjarra a, une nouvelle fois, envenimé les débats à l’Assemblée nationale hier jeudi 13 juin 2013. C’était au cours de la séance plénière consacrée à l’examen et à l’adoption de la proposition de loi portant détermination de la cartographie électorale et fixation des centres de vote en République du Bénin. En effet, à la suite du statu quo observé au sujet de l’érection du village Aholouko dans la commune d’Adjarra lors de l’examen de la loi sur les unités administratives, la fixation des centres de vote s’est révélé également une équation difficile à résoudre dans cette localité disputée par les deux communes. Le député Edmond Zinsou, natif d’Adjarra, et son collègue Hélène Aholou Kèkè, présidente de la commission des lois et native d’Avrankou se sont livrés une guerre fratricide, chacun défendant la cause de sa commune. Le ton est monté d’un cran au point où le président de l’Assemblée nationale n’a pu contrôler la colère du député Zinsou qui s’est réellement déchainé pour se faire entendre. Même le ministre chargé de la Décentralisation n’a pas réussi à trancher le débat. Au finish, il a été retenu de maintenir le statu quo, à savoir, ne pas créer de centres de vote dans la zone litigieuse, mais d’en créer un pour Avrankou à Hounsa Zangbéto Vali et un second à Danwlébessé pour le compte d’Adjarra.  Le président Mathurin Nago a, toutefois, demandé au gouvernement d’aider le parlement à régler définitivement le problème de délimitation des frontières entre les communes.

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page