.
.

Le triomphe de la vérité

.

Encadrement technique des Ecureuils A: Amoros tient-il compte des observations d’Oumar Tchomogo et de Nicolas Philibert ?


Vues : 1

Manuel Amoros, le sélectionneur des Ecureuils est appelé à mettre à contribution les remarques de ses adjoints

Manuel Amoros, le sélectionneur des Ecureuils est appelé à mettre à contribution les remarques de ses adjoints

Il n’y a pas de liste des Ecureuils publiée qui ne suscite de polémique. Si ce ne sont pas des joueurs dont la sélection est contestée, c’est des joueurs déclarés inaptes qui s’offusquent. Bref, il manque de l’harmonie au niveau de l’encadrement technique des Ecureuils. De cette remarque, les observateurs s’interrogent sur l’ambiance de travail qui règne au sein de l’encadrement technique des Ecureuils dont le chef est Manuel Amoros. Nul n’ignore que c’est le sélectionneur qui endosse la responsabilité des listes retenues pour un match donné. Et çà, le technicien le sait très bien. Il sait aussi qu’il ne peut travailler seul à la tête d’une équipe, car il lui faut forcément des gens à côté pour des conseils et des remarques. C’est d’ailleurs ce qui justifie les présences à ses côtés dans le staff technique des messieurs comme Nicolas Philibert et d’Oumar Tchomogo. Deux techniciens du football dont les avis bien que consultatifs doivent être pris en compte souvent. Mais depuis que ceux-ci évoluent à la tête de l’équipe béninoise, leurs choix sur certains joueurs s’opposent à de vives contestations tant du public sportif béninois que des autorités en charge du football. Alors, on se demande comment cela peut-il être possible que trois techniciens soient si facilement décriés ? Il n’y a que deux raisons. Soit, c’est le travail d’une seule personne qui est attribué au reste ou soit, tous ensemble,  ils font de mauvaises appréciations. Manuel Amoros qui  a toujours fini par accepter qu’il est l’auteur de telle ou telle liste des Ecureuils retenus pour les matchs réguliers du Bénin doit s’interroger sur la pratique. Il doit dire aujourd’hui au peuple béninois quels sont les critères de choix de joueurs qu’il a pu retenir avec ses adjoints. Fait-il des choix sans consulter ses adjoints ? Si oui, on se demande ce que vaut la présence de ces messieurs dont Oumar Tchomogo dont la carte de visite au sein de cette équipe béninoise n’est pas négligeable. Si c’est également vrai, Manuel Amoros doit aussi dire pourquoi il a accepté que l’Etat béninois lui engage Nicolas Philibert qu’il a lui-même proposé comme son adjoint. Il doit laisser ces adjoints qui sont aussi des connaisseurs du football l’aider dans sa mission. Cela apportera de la quiétude aux Ecureuils qui n’ont besoin que de cela pour réaliser de grandes choses.

Anselme HOUENOUKPO

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page