.
.

Le triomphe de la vérité

.

Appréciation du plan d’action côtonnier par EI Hadj Alassane YARO: Le duo Yayi-Sabaï reconnu champion de la résurrection de l’or blanc au Bénin


Vues : 1

Croire quelque fois est pouvoir. L’histoire de la production cotonnière chez nous a un nom. De mémoire d’homme, le coton béninois n’a jamais satisfait à 100% les espoirs des acteurs de la filière. Si ce n’est pas la production qui est défectueuse, ce sont les producteurs qui sont déçus par le traitement qu’on leur fait après la compagne. Mais, comme impossible n’est pas béninois, notre président Boni Yayi a pris sur lui-même et tout le gouvernement avec, le défi de relever la situation de baisse de la production du coton chez nous.

Avec méthode et action, il a mis tout le monde au travail; acteur direct ou indirect, technicien ou cadre du développement rural, Ministre et j’en passe, pour jouer le rôle qui était le leur, chacun en ce qui le concerne pour le succès de cette campagne 2011-2012. Les résultats sont là et c’est avec beaucoup de plaisir et une fierté remarquable que le Ministre Sabaï Katè a présenté toutes les péripéties qui ont marqué cette campagne et qui ont conduit aux résultats élogieux que nous avons pu enregistrer pour l’or blanc béninois.

Nous devons saluer les actions de ce jeune ministre de l’Agriculture que le Président appelle affectueusement l’homme des champs, qui a su appliquer a la lettre son plan de travail.

Toute l’équipe du Ministère de l’Agriculture et les directions sous tutelles ont aujourd’hui le mérite d’avoir relevé le défi de la faible productivité de l’or blanc chez-nous. Dans tous les cas, la courbe du niveau de tonnage de 2008 à 2012 nous montre que la production de cette campagne est montée et nous devons encourager les différents acteurs à mieux faire les fois à venir.

Le Président, cependant, est resté sur sa faim; nous avons espoir à partir de ce que nous avons pu observer comme engagement de la part des uns et des autres, des acteurs de la filière que, les prochaines campagnes connaitront meilleurs résultats, une réussite certaine.

Beaucoup de leçons doivent être tirées de 1’exercice qui vient de s’achever. Le Ministre les a relevés et les réglages qui se feront nous permettront, à l’avenir, d’enregistrer des résultats fulgurants. Il s’agira de revoir le mode d’octroi des pesticides et leur mise à disposition aux producteurs; l’assistance nécessaire pour surveiller l’évolution des plants dans les champs; l’enlèvement du coton après la récolte, et toutes les procédures de paiements à tous les niveaux.

Dans tous les cas la campagne qui vient de connaitre son terme permettra de parer toutes les difficultés des campagnes à venir.

Aujourd’hui nous pouvons y croire; et le Président de la République l’a souvent affirmé ; les cinq cent mille voire six cent mille tonnes de production pourront aisément se réaliser, si la même volonté, abnégation et ténacité sont maintenues par tous les acteurs de la filière. Partant, de là plus jamais on ne parlera d’échec de la production de l’or blanc ou d’année blanche cotonnière chez nous au Benin.

Vive le Coton Béninois et l’Agriculture Béninoise.

Je vous remercie.

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page