.
.

Le triomphe de la vérité

.

Après plusieurs années à la tête de la Direction générale de la Police nationale: Maïga Anki Dosso laisse un bilan élogieux à Louis Philippe Houndégnon


Vues : 13

Maïga Anki Dosso

Maïga Anki Dosso

Le Contrôleur général de police, Maïga Anki Dosso a passé jeudi dernier le témoin au Commissaire principal de police, Louis Philippe Houndégnon à la tête de la police nationale. En effet, après plusieurs années de bons et loyaux services, l’ancien patron des flics est appelé à faire valoir ses droits à la retraite. Ainsi, une page se tourne avec le départ de cette figure marquante du paysage des forces de sécurité et de défense de ces dernières années au Bénin. En effet, aux yeux des analystes, le départ du Contrôleur général Maïga Anki Dosso marque d’autant plus un tournant important à la police nationale que ce dernier a réussi, en quelques années à redorer le blason de l’institution policière au sein de l’opinion publique. Il en est ainsi avec les nombreuses initiatives prises sous sa houlette pour favoriser de meilleures conditions de vie et de travail des policiers à travers l’équipement des unités de police sur toute l’étendue du territoire national ainsi que le recrutement et le renforcement des capacités du personnel. Dans ce sillage, les agents de police n’ont pas été oubliés. Ainsi, ces derniers ont vu leurs rémunérations s’améliorer en vue d’accroître les performances au profit du bien-être des populations. C’est donc fort des prouesses réalisées par la police nationale sous le leadership du Contrôleur Général Anki Dosso que l’opinion publique juge son bilan assez remarquable et digne d’être salué. Cet état de fait qui contraste avec les limogeages et autres sanctions qui ont marqué le départ des précédents directeurs généraux de la Police nationale laisse entrevoir de nombreux défis au Directeur général entrant, Louis Philippe Houndégnon pour préserver l’héritage de son prédécesseur.

L’heure des défis pour le nouveau DGPN

Louis Philippe Houndégnon

Louis Philippe Houndégnon

La nomination du commissaire principal de police à la tête de la police nationale, loin d’être une occasion de répit, constitue un nouveau challenge à relever pour le tonitruant commissaire central sortant de la ville de Cotonou. En effet, face à la nette recrudescence de l’insécurité, le nouveau patron des flics est appelé à renforcer le dispositif sécuritaire mis en place afin de faire du Bénin un véritable havre de paix et de quiétude pour les populations et ses visiteurs. Ainsi, de la répression du trafic de drogue en passant par celle des viols, vols, meurtres, braquages et autres actes de banditisme, Louis Philippe Houndégnon a désormais la lourde charge d’apporter des solutions novatrices aux nombreux problèmes sécuritaires auxquels le Bénin est confronté. Au niveau de la gestion des ressources humaines, le nouveau DGPN est attendu pour servir comme un porte-parole efficace auprès des autorités en vue de la prise en compte diligente des doléances des forces de l’ordre. Somme toute, les défis sont nombreux pour le Commissaire Louis Philippe Houndégnon pour réussir à préserver et améliorer le bilan de son ancien patron, Maïga Anki-Dosso.

Wandji A.

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page