.
.

Le triomphe de la vérité

.

Violation continue des droits des enfants: L’Unicef outille les députés en vue du vote d’un code de l’enfant au Bénin


Vues : 2

Sensibiliser et informer les députés sur les droits des enfants, afin de les amener à une étude conséquente du code de l’enfant en préparation. C’est le but du séminaire auquel prennent part les parlementaires béninois depuis hier mardi 9 avril 2013 à l’hôtel Bel Azur de Grand Popo.

Organisé par le réseau parlementaire ‘’Population et développement’’ avec l’appui de l’Unicef et de l’Assemblée nationale, ce séminaire de deux jours vise à renforcer les capacités des députés de la sixième législature et à les préparer à l’examen de la proposition de loi portant code de l’enfant en République du Bénin. De façon spécifique, cette séance d’échange vise à renforcer la capacité des parlementaires en matière des droits de l’Homme en général et de l’enfant en particulier. Mieux, il leur sera expliqué, à travers des communications bien documentées et des films,  la situation qui prévaut au Bénin en matière de violation des droits des enfants ainsi que le cadre global de la convention des Nations unies relative aux droits de l’enfant. Il s’agira également, d’amener les députés à mieux connaître l’arsenal juridique en matière des droits de l’enfant et à réfléchir sur comment rassembler tous ces textes en un seul document en vue d’une lutte efficace et efficiente contre ce fléau qui perdure, malgré l’existence de ces textes.  Les résultats attendus de ces assises, c’est que les parlementaires béninois maîtrisent mieux les droits de l’enfant et sont à même de faire une meilleure rédaction du code. Au cours de la cérémonie d’ouverture de cette session de formation, le coordonnateur du réseau, le député Félicien Chabi Zachari a fait observer que la question relative aux droits des enfants est d’une portée mondiale. C’est d’ailleurs ce qui a justifié la ratification par le Bénin, en 1990, de la convention relative aux droits de l’enfant. La représentante de l’Unicef, quant à elle, a avoué aux députés que c’est  cette convention qui est  le socle des actions de l’Unicef. Docteur Anne Vincent a également exhorté les députés à travailler pour que des ressources importantes soient mobilisées et mises à disposition des ministères qui interviennent en matière de lutte contre la violation des droits des enfants, notamment le ministère en charge de la famille et de l’enfant, le ministère de l’intérieur et le ministère de la justice en vue d’assurer une meilleure protection de l’enfant en général et de l’enfant vulnérable en particulier. Procédant  à l’ouverture officielle du séminaire de Grand-Popo sur le code de l’enfant en gestation, le premier vice-président de l’Assemblée nationale, l’honorable Justin Sagui a invité les participants, notamment les députés et cadres des ministères concernés à mieux suivre les différentes communications. Car, a-t-il  rappelé, l’organisation de cet atelier en prélude à l’examen de la proposition de loi portant code de l’enfant en République du Bénin, entre en ligne de compte de la mise en œuvre du plan de travail annuel du réseau ; un plan validé le 12 février 2012. Les travaux prennent fin ce jour.

Hugues E. Patinvoh

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page