.
.

Le triomphe de la vérité

.

2ème édition du Festival “Migration”: Alougbine Dine ouvre les portes des arts de scène aux Béninois


Vues : 1

Théâtre, Cinéma, Danse, Musique et Arts visuels. C’est le mélange hétéroclite que véhicule la 2ème édition du Festival « Migration » du promoteur culturel, metteur en scène béninois, Alougbine Dine.  Débuté le 31 mars dernier, le festival a connu sa 3ème journée consécutive hier avec un spectacle qui démontre bien la pluralité des arts qui le constituent. « Ifèdé ». C’est le titre de la pièce qui a été représentée hier. Une pièce qui mélange aussi bien le théâtre, la danse que la musique pour s’accommoder aux objectifs du promoteur du festival. « Le festival vise la conjugaison de tous les arts de scène », a justifié  Alougbine Dine pour ainsi  expliquer le mélange de genre artistique que  constitue Ifèdé, une pièce parmi la série des 11 représentations prévues pour meubler le festival Ifèdé. Et tout se déroule à l’Ecole internationale de théâtre du Bénin (EITB) sise à Togbin dans la commune d’Abomey-Calavi, sur la Route des Pêches,  dans une salle de théâtre adaptée aux normes internationales,  histoire de permettre aux spectateurs, selon Alougbine Dine, d’apprécier sans difficulté les différents jeux de scène. A l’instar de  Ifèdé, des pièces comme « A la poursuite du temps », « Le complexe de Thénardier », « Les enfants fleuve », « Mathilde » et « La secrétaire particulière » sont également prévues au menu de ce festival qui prend fin le 30 avril prochain. Une date qui coïncide avec la clôture de la saison artistique de l’Atelier Nomade. Il faut dire que le festival a reçu l’appui financier de  l’Union européenne  à travers le Programme Société Civile et culture (PSCC). Un appui qui a en quelque sorte permis de ressusciter le Festival “Migration” qui a débuté au Gabon en 2000 avant de connaître environ 13 ans d’hibernation. Des années d’hibernation que son promoteur, Alougbine Dine justifie : « Je n’aime pas faire les choses à moitié. Il ne sert à rien de tenir à organiser un festival coûte-que-coûte, mais  qui,  en réalité ne  respecte plus mes objectifs originels », a-t-il dit avant de promettre que la troisième édition du festival prévue pour l’année 2014 parcourra 8 pays à savoir le Bénin, le Togo,  le Ghana, le Nigeria, la Côte-d’Ivoire, le Burkina-Faso, le Niger et la Guinée tel qu’il dit l’avoir conçu.

Donatien GBAGUIDI

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page