.
.

Le triomphe de la vérité

.

Prière en faveur du Chef de l’Etat: La mouvance musulmane souhaite une « gestion divine » à Yayi


Vues : 5

Ils ont été nombreux à répondre présents

Ils ont été nombreux à répondre présents

Au lendemain de la présumée tentative de coup d’Etat ourdie à l’encontre du président Boni Yayi, quelques ténors de la mouvance présidentielle ont réagi. A leur manière, ils ont fait part de leurs appréciations par rapport à cette situation.

Les fidèles au régime de la refondation se sont fait entendre vendredi dernier. Par le biais d’une session de prières qui a eu lieu à la mosquée centrale de Cadjèhoun, Soumanou Toléba, Adam Bagoudou, les honorables Chabi Sika et Rachidi Gbadamassi, Ibrahim Abdoulaye, Moukaram Badarou et autres ont exprimé leurs opinions par rapport au présumé coup d’Etat orchestré contre la personne du président de la république. Selon Moukaram Badarou, ancien Secrétaire général du Parti du renouveau démocratique (Prd), cette séance de prières a été initiée pour demander à Allah de couvrir de bénédictions et d’envelopper sous son enveloppe charnelle, le chef d’Etat béninois, le docteur Boni Yayi. Officier de la séance de prières, l’imam de la mosquée centrale de Cadjèhoun, Issiaka Ligali, dans son homélie, a rappelé qu’il est impossible de prendre deux engagements à la fois. En effet, les ténors de la mouvance présidentielle présents   ont tous affirmé qu’il est important de respecter les engagements  pris envers le docteur Boni Yayi. Aux dires du professeur Soumanou Toléba, directeur général de la Société béninoise de manutention portuaire, aucun engagement ne peut être pris par ses compères avant la fin du mandat du président Boni Yayi. Quant au coup d’Etat, l’honorable Rachidi Gbadamassi a lancé un appel aux présumés putchistes. « Le président est un homme choisi par Dieu et il ne sert à rien d’en vouloir à son poste avant la fin de son mandat. Car, tout projet ourdi dans ce sens sera un échec ». Abondant dans le même sens, l’imam Issiaka Ligali a notifié que le président Boni Yayi est la tête de la nation béninoise. A ce titre, a-t-il terminé, “tout acte répréhensible contre sa personne viserait à anéantir non seulement, l’homme mais aussi, toute la nation béninoise“.

Nafiou

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page