.
.

Le triomphe de la vérité

.

Elections communales 2013: La société civile appelle à la confection d’une nouvelle liste électorale


Vues : 1

Les élections communales approchent à grand pas. La correction de la Liste électorale permanente informatisée (Lépi), instrument d’élection par excellence au Bénin est alors au cœur des débats. Invité sur l’émission ‘’Cartes sur tables’’ du dimanche 18 mars 2013, Antoine Détchénou, président du Front citoyen pour la sauvegarde des acquis démocratiques a préconisé une toute autre solution.

« Il faut confectionner une autre liste ». C’est en ces termes plus qu’explicites qu’Antoine Détchénou, président du Front citoyen pour la sauvegarde des acquis démocratiques a fait part de la position de ses collègues et lui au sujet de la Liste électorale permanente informatisée. En effet, aux dires de ce dernier, « la correction de la Lépi, c’est pour préparer un K.O ». A l’entendre, la cour constitutionnelle devait déclarer non conforme à la constitution le projet de correction de la Lépi. Antoine Détchénou justifie son point de vue par le fait que la correction qui sera faite de cet instrument d’élections au Bénin le sera en faveur de la mouvance présidentielle. Cette dernière, selon ses propos, en userait pour s’adjuger les fauteuils qui seront mis en jeu lors des élections communales. Le président du Front citoyen pour la sauvegarde des acquis démocratiques soutient que le Bénin a les moyens pour établir une nouvelle liste électorale qui ne sera pas sujette à polémiques. Après un tour d’horizon des faits marquants de l’actualité béninoise ces derniers jours, le professeur Antoine Détchénou est revenu sur la question de la jeunesse. Pour lui, la jeunesse doit apprendre à ne pas se laisser guider par l’argent. L’ex compagnon du président Ahomadégbé a appelé les jeunes à se battre pour faire triompher leurs convictions. Il a confié que beaucoup de jeunes, aujourd’hui, ne supportent plus les hommes politiques parce qu’ils croient en leurs projets de société. Ils militent, à en croire Antoine Détchénou, juste pour des raisons pécuniaires. Selon l’invité de cartes sur tables, c’est cette même raison qui est à la base de la transhumance qui caractérise la classe politique.

Nafiou

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page