.
.

Le triomphe de la vérité

.

Défense nationale: Un bâtiment de guerre français dans les eaux béninoises


L’aviso français Lieutenant de vaisseau Le Hénaff  est en escale dans les eaux du Bénin. Ce bâtiment de guerre mouille au port de Cotonou pour une escale de quelques jours. Le commandant et tout son équipage ont reçu les journalistes béninois à bord ce vendredi 08 mars en compagnie du Chargé à la défense de l’ambassade de France au Bénin, le Colonel Christian Deuwell. L’occasion a été donnée au Commandant de bord, le capitaine de corvette, Justin Peltier, d’expliquer les raisons de cette présence. Essentiellement, c’est que le bâtiment français est en mission en vue de contribuer à l’amélioration de la sécurité maritime sur les côtes du  Golfe de Guinée. Les menaces des pirates nigérians sont à l’origine de missions régulières organisées par la Marine militaire française pour les en dissuader mais aussi pour comprendre leur mode opératoire, selon le commandant Peltier. Il s’est dit heureux de l’acquisition par le Bénin, l’année dernière, de trois patrouilleurs destinés à protéger les côtes béninoises. « Il s’agit maintenant de les mettre en œuvre », a-t-il indiqué. La mission de l’aviso LV le Henaff vient donc à point nommé pour permettre aux marins des deux Etats de pouvoir confronter leurs savoirs-faires et améliorer leurs capacités à travailler ensemble sur un certain nombre d’opérations. Pour le Colonel Christian Deuwell, la lutte contre la piraterie en haute mer ne peut se faire par un seul pays. « Il y a un certain nombre de pays qui sont concernés et qui doivent se mettre en ordre de bataille », a dit le militaire français. Neuvième aviso français du type « A69 », l’aviso Lieutenant de vaisseau Le Hénaff a été mis sur cale le 21 mars 1977, lancé le 16 septembre 1978. Il est entré en service le 13 février 1980. Il a été conçu pour la  lutte anti-sous-marine côtière mais sera utilisé pour bien d’autres usages. Car, au fil du temps, l’aviso type « A69 » est devenu le véritable « couteau suisse » de la Marine nationale. Sa polyvalence lui permet de remplir des missions de défense des approches maritimes, de surveillance et d’escorte en haute mer, et bien plus encore. Il a été l’acteur de la libération du navire Le Gascogne dont l’équipage a été pris en otage par des pirates nigérians, il y a quelques années.

Olivier ALLOCHEME

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page