.
.

Le triomphe de la vérité

.

célébration des 20 ans d’intronisation du roi d’Agonlin: Sa Majesté Yèto Kandji démystifie les prières des couvents


Vues : 4

Le Dimanche 24 février dernier, sa Majesté, Agonlinhossou Yèto Kandji a bouclé ses 20 ans d’intronisation sur le trône royal d’Agonlin. Pour marquer l’événement, une grande cérémonie empreinte de solennité a été organisée par la Cour royale. C’était en face du palais royal où têtes couronnées, rois de diverses régions tant nationaux qu’étrangers ont pris part. Au cours de cette manifestation, le roi d’Agonlin, Sa majesté Yèto Kandji a innové en invitant spécialement un groupe de prières traditionnelles qui a célébré avec stupéfaction et étonnement, une messe. Le chef d’orchestre de cette messe, c’est Dah Agbalènon. Il a, avec dextérité, accroché toute l’assistance avec environ une heure de prières. Rien à envier à la messe catholique. Tant dans le rythme que dans les manières de chanter, tout ressemble à une véritable messe de l’église catholique. La seule différence ici, c’est que les invocations et les prières sont adressées à Vodoun Yèhoué, la divinité que le groupe de prières reconnaît comme le plus fidèle des anges du Dieu suprême. Selon les explications données par Sa Majesté Yèto Kandji, il s’agit de démystifier ce qui se fait au couvent afin de montrer au public que la religion endogène reste et demeure celle par laquelle les régions dites révélées ont été créées. Une affirmation approuvée par Dah Agbalènon, Président de la Congrégation Vodoun Yèhoué qui dirige cette nouvelle association qui fait sensation à travers la célébration de messes au cours des grandes manifestations religieuses endogènes. « Avec cette nouvelle innovation qui consiste à célébrer la messe au cours des manifestations officielles auxquelles nous sommes invités, nous voulons démystifier le monde vodoun et montrer que le vodoun est une religion au même titre que les religions dites révélées. Car, en réalité, cette prière, c’est celle que nous avons l’habitude de faire dans nos couvents respectifs », a-t-il fait observer avant de préciser que « ce sont des séances de prières que les religions dites révélées ont copié dans les couvents ». Pour lui, il s’agit de mettre sur la place publique ce qui se fait dans les couvents afin que les populations puissent l’apprécier et faire la comparaison avec les religions dites révélées. Il faut dire que cette innovation a séduit plus d’un au point où têtes couronnées, dignitaires et autres curieux n’ont pas cessé d’applaudir le groupe à chacune de ses prestations

Le roi Yèto Kandji plaide pour l’union à Agonlin

Le mot le plus usité lors de cette manifestation officielle de la célébration des 20 ans d’intronisation du roi Yèto Kandji est l’union. Selon les dires du roi, sans « l’union sacrée des fils et filles d’une région, aucun développement n’est possible ». C’est justement pour cela qu’il a appelé les uns et les autres à se mobiliser autour de lui pour que s’amorce réellement l’essor d’Agonlin. Une idée qu’approuve le Haut Conseil des rois du Bénin qui, par son président, Sa Majesté Kpodégbé, roi d’Allada a invité à l’union autour de sa Majesté, Roi Yèto Kandji. En tout cas, le Haut Conseil se dit prêt à apporter son soutien au roi Yèto Kandji pour que la région connaisse réellement son développement. Les officiels, à savoir les députés Nazaire Sado et Dah Dèdji Houangni présents à cette manifestation ont tous abondé dans le même sens tout en invitant la Cour royale à œuvrer pour sauvegarder « nos valeurs culturelles endogènes ».

Donatien GBAGUIDI

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page