.
.

Le triomphe de la vérité

.

Promotion de la bonne gouvernance au Bénin: Les efforts de Anice Pépé, de Dah Hwawé et de 12 personnalités reconnus


Vues : 5

Anice Pépé, artiste de la musique traditionnelle, Dah Hwawé, animateur radio et journaliste à la radio Capp fm ont reçu chacun, un trophée et une lettre d’encouragement pour leurs efforts à promouvoir la bonne gouvernance. C’est une distinction qui leur a été décernée à l’issue d’une enquête opérée par le Réseau Bénin Espoir Ong, une Organisation non gouvernementale spécialisée dans les questions de la bonne gouvernance et de la gestion axée sur les résultats (Gar).

La cérémonie de distinction a eu lieu lundi dernier au Centre de promotion de l’artisanat (CPA) de Cotonou. Selon les raisons données par Henri Agassounon, Président du Réseau, pour justifier l’acte de son institution, il y a qu’Anice Pépé, artiste de la musique traditionnelle ne s’allie pas à ses pairs pour chanter et apostropher d’autres artistes comme c’est souvent le cas dans ce secteur. Mieux, selon Henri Agassounon, ses chansons éduquent la masse et incitent à la culture des valeurs éthiques et morales, lesquelles, selon ses dires, sont de véritables gages contre la corruption.

Pour ce qui concerne Dah Hwawé, Henri Agassounon estime qu’il se démarque de nombre de ses collègues par son courage à dénoncer les mauvaises pratiques qui conduisent souvent à la mal gouvernance et à la dilapidation des ressources financières. « Bien qu’il travaille pour de l’argent, Dah Hwawé ne se prive pas de dénoncer, sans état d’âme, les cas de corruption avérés. Ce qui fait aujourd’hui de lui, un acteur incontestable sur la plate forme médiatique béninoise », a déclaré Henri Agassounon avant d’exhorter les deux récipiendaires à mériter les prochaines années, la grande distinction du réseau qui est celle qui accueille les plus méritants, comme c’est le cas du Président de la République, Docteur Boni Yayi, dans le cercle restreint des meilleurs partenaires de la bonne gouvernance et de la gestion axée sur les résultats.

Il s’agit donc, pour l’instant, selon ses dires, d’un encouragement à poursuivre leurs efforts afin d’intégrer ledit cercle. En parlant d’ailleurs de cette décoration, selon les résultats des enquêtes menées par le réseau, seul le secrétaire général du Ministère des mines, de l’énergie et des ressources pétrolières a été retenu. Ce qui a fait dire à Henri Agassounon et aux personnalités ayant marqué de leur présence la cérémonie, à l’instar du Représentant du Chef de l’Etat, Joseph Tamègnon, de l’ancien ministre de la communication, Désiré Adadja et autres, que la lutte contre la corruption reste un problème endémique au Bénin.

Le porte-parole des récipiendaires, Nicolas Dandoga, Directeur général de l’Agence béninoise pour l’environnement (ABE) a promis, au nom de ses pairs, de tout faire pour toujours rester meilleurs dans leurs différents secteurs d’activités. Il faut dire que cinq maires et plusieurs directeurs de sociétés ont été également décorés.

Donatien GBAGUIDI

 

 

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page