.
.

Le triomphe de la vérité

.

Explosion d’une turbine à gaz sur le site de la centrale électrique de Maria-Gléta: Le Bénin a évité le pire


Vues : 24

Une vue des turbines de Maria-Gléta

Une turbine à gaz a explosé le lundi 7 janvier 2013 sur le site de la centrale électrique de Maria-Gléta, blessant grièvement un Américain, ingénieur principal du site. C’était lors des essais démarrés le même jour.

Le Bénin a frôlé la catastrophe avec l’explosion d’une turbine à gaz sur le site de la centrale électrique de Maria-Gléta. C’est du moins l’avis de l’un des responsables du site, présent au moment de l’explosion. «Le pire aurait pu arriver si on avait autorisé la présence de plusieurs personnes dans les périmètres de cette turbine. Après l’explosion, la turbine a continué à tourner pendant 45 minutes avant de se bloquer.

Dieu a épargné le pire au Bénin», a-t-il révélé au préfet des départements de l’Atlantique et du Littoral, en visite sur le site hier. La centrale électrique de Maria-Gléta a été provisoirement réceptionnée par l’Etat béninois le 4 janvier 2013 et les techniciens procédaient aux essais des huit turbines à gaz qui la composent. Après les essais effectués sur la première turbine qui se sont montrés concluants, les techniciens se sont attaqués à la deuxième. C’est donc au cours des essais que l’explosion s’est produite, blessant l’ingénieur principal du site.

Ce dernier a été admis au Cnhu avant d’être transféré à la clinique Mahuena où il doit subir une opération chirurgicale au niveau de son épaule gauche. On note aussi quelques dégâts matériels dont l’évaluation précise reste à faire. « La société CAI reste encore entièrement responsable de ce qui s’est passé sur le site de Mariagléta,» a expliqué le ministre de l’énergie Bathélémy Kassa en visite hier sur le site. Il a toutefois admis que la principale conséquence de cet incident reste le délai supplémentaire qu’il occasionne avant l’utilisation effective de la centrale.

Nafiou OGOUCHOLA (Coll.)

 

La firme CAI

Créée il y a une vingtaine d’années, la Combustion Associates, Inc. (CAI) est une société américaine installée à Corona en Californie. Société de fourniture de matériels énergétiques de toutes sortes, y compris les turbines à gaz, et d’ingénierie environnementale, elle est dirigée par Mukund Kavia, son PDG. Le Bénin est son premier client africain, grâce à un contrat signé avec l’Etat béninois en 2007. Depuis lors, la firme américaine a acquis une certaine notoriété internationale.

Tant et si bien qu’en 2011, elle a obtenu plusieurs récompenses de la part de l’Etat fédéral américain. C’est le cas en 2011 avec le prix d’excellence dénommé President’s “E” Award for Excellence in Exporting et en 2009 avec le Spirit of the Entrepreneur Award for Technology ainsi que le prix dénommé 9 Exporter of the YearAward for Sub-SaharanAfrica décerné par la US Exim Bank. C’est dire qu’il s’agit d’une société dont l’expérience est prouvée. Elle devrait fournir à l’Etat béninois huit turbines à gaz fournissant un total de 80 mégawatts pour permettre au Bénin de faire face au déficit énergétique.

On estime que 23% des ménages ont accès à l’électricité au Bénin. Taux encore plus faible dans les zones rurales : 2% seulement. La production nationale est très faible avec environ 20% de la consommation. L’essentiel de l’énergie consommée provient du Nigeria, du Togo et du Ghana. La centrale électrique de Mariagléta était censée résorber cette dépendance extérieure et diminuer le coût de l’électricité. Le Bénin est considéré comme l’un des pays où l’énergie est la plus chère au monde.

Olivier ALLOCHEME

 

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page