.
.

Le triomphe de la vérité

.

Meeting suite à l’incarcération de Pascal Todjinou:Les syndicalistes projettent une grève de protestation pour les prochains jours


Vues : 1

« Si dans les 24 heures, ceci jusqu’à samedi, Todjinou n’est pas relâché. Et bien, attendez-nous, nous vous appellerons à une grève de protestation de 24 heures », a déclaré vendredi dernier le secrétaire général de la Confédération des syndicats des travailleurs du Bénin (Cstb), Gaston Azoua.

C’était à la faveur d’un meeting organisé à la Bourse du travail et qui a réuni tous les responsables syndicaux, tous secteurs confondus et un nombre impressionnant de travailleurs. Autour de la table, on pouvait remarquer, entre autres, Noël Tchadaré de la Cosi, Gaston Azoua de la Cstb, Dieudonné Lokossou de la Csa-Bénin, Laurent Mètongnon de la Fesyntra-Finances, Michel Kissi de la Cgtb, Lucien Langanfin Glèlè du Front des trois ordres de l’enseignement.

De part les faits liés à l’accident qui serait en train de conduire leur collègue Pascal Todjinou en prison, ils ont éclairé la lanterne de leurs militants et l’opinion publique. Pour Dieudonné Lokossou, il est, dans l’ordre normal des choses, que le commissariat en charge du dossier prouve à l’opinion publique que le propriétaire du second véhicule est à jour.

 D’après eux, il ne manque pas de véhicules non à jour circulant dans les villes tous les jours. « J’ai fait 30 ans de service dans un ministère où il y a des véhicules administratifs plaques rouge et bleue. Combien sont alors assurés ? », s’est interrogé Laurent Mètongnon. Par ailleurs, d’après ses propos, « le défaut d’assurance n’est plus pénal au niveau de l’Organisation de l’harmonisation du droit des affaires en Afrique (Ohada) ».

En reconnaissant qu’effectivement, « nul n’est au dessus de la loi », il pense qu’il est temps de mettre fin à l’humiliation des responsables syndicaux. En s’appuyant donc sur des exemples récents d’accidents orchestrés par des autorités mais qui restent sans suite, les responsables syndicaux pensent que la justice est allée très vite en besogne dans cette affaire. Au regard donc des diverses mobilisations à son endroit, le secrétaire général, Pascal Todjinou peut désormais s’assurer du soutien indéfectible de ses pairs.

Emmanuel GBETO

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page