.
.

Le triomphe de la vérité

.

A quelques heures de son audience dans l’affaire de diffamation qui l’oppose au Chef de l’Etat et son Cabinet:Me Lionel Agbo s’envole pour la France


Vues : 5

L’ancien Conseiller du Chef de l’Etat, Me Lionel Agbo

L’information est tombée tard la nuit d’hier. Me Lionel Agbo qui devrait se présenter devant le juge correctionnel ce matin dans l’affaire de diffamation qui l’oppose aux proches collaborateurs du Chef de l’Etat (secrétaire général du gouvernement, directrice de cabinet civil du Président de la République, secrétaire général de la Présidence de la République, etc) a voyagé sur la France.

C’était hier nuit par un vol régulier que l’avocat s’est envolé pour Paris pour des raisons que nous ignorons encore. Toutes les tentatives pour être mieux éclairé sur les réels motifs de son voyage sont restées vaines jusqu’au moment où nous mettions sous presse la présente parution. En clair, ce matin, mercredi 17 octobre où est programmée au Palais de justice la 2ème audience dans ce dossier brûlant, l’homme de droit ne se présentera pas devant le juge pour s’expliquer sur cette affaire de diffamation née depuis sa toute dernière sortie médiatique à travers laquelle plusieurs personnalités se sont senties diffamées.

A la première audience où l’avocat s’est personnellement présenté au tribunal pour s’expliquer sur ses déclarations, la folle mobilisation observée autour de l’ancien conseiller juridique du Chef de l’Etat ainsi que l’imposant dispositif sécuritaire mis en place ont donné l’impression du procès du siècle. Désormais absent du territoire national, on peut imaginer, sans risque de se tromper que l’engouement autour dudit procès qualifié de politico-juridique ce matin serait inévitablement moindre.

Selon des sources concordantes, les plaignants n’apprécient pas du tout cette absence. Ils soupçonnent une stratégie de pourrissement, mais avouent garder leur sérénité. Cependant, on estime de l’autre côté que l’absence du principal prévenu dans l’affaire de diffamation contre le Palais, n’entache en rien la procédure en cours. L’affaire de diffamation qui, oppose Me Agbo aux proches du Chef de l’Etat est citée devant la chambre correctionnelle du tribunal de première instance de Cotonou.

Il faut rappeler à toutes fins utiles que le dossier est appelé devant la cour présidée par le Magistrat Gilbert Togbonon connu pour sa ponctualité dans la prise d’audience, sa rigueur dans l’application de la loi, son humilité et surtout le respect aussi bien des parties en conflit que des avocats.

Wandji A.

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page