.
.

Le triomphe de la vérité

.

Installation du nouveau Doyen de la Flash d’Aplahoué:Le professeur Christophe Capo s’engage pour une relève de qualité


Vues : 1

Professeur chercheur à l’université d’Abomey Calavi, Christophe Hounkpatin Capo a été officiellement installé jeudi, en tant que doyen de la faculté des lettres arts et sciences humaines (FLASH) d’Aplahoué. L’heureux du jour s’engage à conduire les destinées de la faculté et à garantir une relève de qualité.

Oui, monsieur le ministre, j’ai accepté d’accomplir cette mission que vous avez choisie en toute connaissance de cause, de me confier ». Ainsi s’engageait le professeur Christophe Capo Hounpkatin avant d’exprimer son éblouissement. Le professeur dit être conscient de la mission qui est désormais la sienne et qui, pour lui, représente en même temps un défi à relever.

En effet, selon ses propos, cette mission le convie à tenir le gouvernail du programme académique de la FLASH du centre universitaire d’Aplahoué. On peut notamment compter le ministre François Abiola et quelques membres de son cabinet, les anciens ministres, le clergé, les membres du conseil communal d’Aplahoué, les étudiants, les sages et notables pour ne citer que ceux là.

En outre, dans la dynamique du désengorgement des universités afin de permettre aux étudiants d’avoir les conditions adéquates d’étude, le gouvernement réalise à petit coup sa vision, c’est-à-dire, celle consistant à construire des centres universitaires pouvant accueillir un certain nombre d’étudiants. Le centre d’Aplahoué est déjà une réalité. Après avoir exprimé son satisfecit, le ministre François Abiola certifie que chemin faisant, ce centre universitaire atteindra le statut d’une université d’envergure nationale, voire internationale.

Mais pour empiéter sur les choses, les étudiants ressortissants du Couffo, par la voix de leur responsable, ont exprimé des besoins qu’ils estiment pressants au nombre desquels, selon Nakya Paul, la résidence universitaire, les bus, le restaurant, des amphithéâtres et autres. Au sujet de ces revendications, le ministre a exhorté les apprenants à la patience et leur a expliqué par la même occasion, qu’il faut désormais demander peu au gouvernement compte tenu de la situation financière qui prévaut dans le monde et singulièrement au Bénin.

 Le maire d’Aplahoué, empêché pour l’occasion, était représenté par son premier adjoint. Djohossou Antoine qui, à l’instar des autres, n’a pas caché son enthousiasme. C’est après les différentes interventions que le ministre François Abiola a officiellement installé le doyen Capo.

Teddy GANDIGBE (Coll.)

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page