.
.

Le triomphe de la vérité

.

Championnat national de tennis édition 2012:La compétition suspendue par les séniors après deux journées


Vues : 1

Démarré depuis le lundi 18 septembre 2012, le championnat national de tennis n’a pu aller à son terme. Sur ordre de son premier organisateur, les compétitions ont été arrêtées dans la matinée d’hier après l’envahissement des différents courts de tennis du stade de l’Amitié par certains joueurs de la catégorie séniors qui revendiquent l’amélioration de certaines primes.

Les tennismen ayant participé à l’édition 2012 du championnat national de tennis doivent patienter ou se préparer pour l’année prochaine. Pour raison principale, l’arrêt du déroulement des rencontres sur ordre de Bernadin Agossou Codjo, premier organisateur dudit championnat au sein de la fédération béninoise de tennis (Fbt). « Le premier organisateur de la compétition m’a donné l’ordre d’arrêter les rencontres. Ce que j’ai exécuté », a déclaré Jean Marie da Silva le principal juge des arbitres.

A l’origine de cette décision, l’envahissement des différents courts de tennis abritant la compétition par les joueurs de la catégorie sénior qui revendiquent l’amélioration d’un certain nombre de primes. N’ayant pas eu satisfaction, ils ont décidé de boycotter et de bloquer la compétition. Joint au téléphone dans la soirée d’hier, Bernardin Agossou Codjo a reconnu avoir donné l’ordre d’arrêter les hostilités pour éviter une situation de bagarre qui pourrait mettre aux prises dirigeants et sportifs.

Ils avouent que les manifestants ne veulent pas disputer les matchs. « Ce sont des joueurs seniors qui ont choisi d’empêcher leurs camarades de jouer. J’ai été obligé de donner l’ordre d’arrêter les compétitions puisque nous ne voulons pas que des cas de bagarre s’installent après entre joueurs et dirigeants de plus pour la protection physique des autres joueurs dont nous avons la responsabilité», a-t-il déclaré.

Selon les propos de Théophile Segodo, actuel numéro 1 au classement national, l’amélioration des primes est le sujet principal dont il était question. Etant en train de manifester sur le problème bien avant le démarrage du championnat, aucune satisfaction n’a été obtenue. « Ensemble avec les amis nous avons décidé d’arrêter le championnat. Ce qui est fait ce matin. Car la fédération ne veut pas améliorer nos primes ». Telle se présente la substance de ses déclarations recueillies au téléphone.

Seuls quelques passionnés de la discipline étaient présents pour leur séance d’entrainement. Les différentes délégations de joueurs ayant fait le déplacement depuis les différents départements se reposent dans leurs hôtels à Cotonou et pourraient prendre le départ aujourd’hui si la situation ne connait pas un dénouement heureux.

Christophe KPOSSINOU (Coll.)

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page