.
.

Le triomphe de la vérité

.

Recensement national des osc:Safiatou Bassabi entame l’assainissement de la Société Civile


Vues : 2

Le ReNOSC initié par la ministre Safiatou Bassabi assainira ce secteur au Bénin

Démarré le mercredi 12 septembre sur toute l’étendue du territoire national, le recensement national des organisations de la société civile (ReNOSC) prendra fin le vendredi 21 septembre prochain. En initiant ce recensement, le ministre chargé des relations avec les institutions, Safiatou Bassabi, entend faire en sorte que le secteur des organisations de la société civile devienne plus crédible.

Mettre en place un système national opérationnel de production et de diffusion de statistiques fiables et pertinentes sur les organisations de la société civile, assorti d’un véritable mécanisme de suivi de leurs interventions, de leur évolution et de leur contribution au développement du Bénin. Voilà l’objectif général poursuivi par la ministre béninoise chargée des relations avec les institutions en initiant le recensement national des organisations de la société civile (ReNOSC) en partenariat avec l’Union européenne à travers le Programme société civile et culture en collaboration avec les ministères sectoriels.

Environs 400 agents recenseuurs déployés dans les communes et arrondissements font le travail sur le terrain en suivant les notions et instructions données par les experts qui les ont formés. Dans le cadre de ce recensement, la ministre Safiatou Bassabi a associé non seulement l’Institut national de la statistique et de l’analyse économique (INSAE) comme membre du comité de pilotage mais aussi le conseil national de la statistique qui a étudié les différents documents y afférents.

Ce recensement qui concerne les sept composantes de la société civile à savoir les confessions religieuses, les organisations non gouvernementales, les associations des acteurs culturels et des médias, les organisations des syndicats, les organisations socioprofessionnelles, la chefferie traditionnelle, les associations (de développement, de femmes, de jeunes, etc.), apportera des solutions aux problèmes qui minent le secteur comme insuffisance d’informations statistiques fiables sur les organisations de la société civile, la difficulté sinon l’impossibilité d’analyse, de suivi, d’évaluation, de prospection.

Afin de leur permettre de bénéficier des avantages liés à leurs domaines d’intervention de la part de l’Etat béninois et des partenaires techniques et financiers (PTF), Safiatou Bassabi invite les responsables des organisations de la société civile (OSC) qui ne l’ont pas encore fait à s’acquitter de ce devoir avant la fin du recensement.

Nafiou OGOUCHOLA (Coll.)

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page