.
.

Le triomphe de la vérité

.

Plongée dans des difficultés à cause des dettes Sociétés d’Etat et des ministères:Yayi Boni à la rescousse de la SBEE


Vues : 0

Les sociétés et institutions d’Etat doivent dix neuf milliards et demi de francs CFA à la SBEE. C’est ce qui ressort du rapport que la société distributrice de l’énergie électrique au Bénin a fait au Chef de l’Etat. La société rencontre des difficultés quant à l’achat de matériels alors que les institutions et entreprises d’Etat, grosses débitrices lui restent redevables.

La société béninoise d’énergie électrique a besoin d’argent pour l’acquisition de matériels indispensables à son fonctionnement. Mais, paradoxe, les entreprises et institutions d’Etat qui ses plus grosses débitrices, ne manifestent aucun empressement à s’acquitter de leurs dettes. En effet, ces dernières doivent dix neuf milliards et demi de francs CFA à la SBEE.

Devant la délicatesse de la situation, les responsables de ladite société ont rendu compte au Chef de l’Etat. Fortement impressionné par cette nouvelle, le président Boni Yayi a sommé les entreprises concernées de payer la SBEE qui a besoin de rentrer dans ses fonds en vue de faire face aux différentes dépenses indispensables à son bon fonctionnement. La société distributrice d’énergie électrique au Bénin fait actuellement face à une pénurie de matériels dont les compteurs.

Sans ces derniers, plus de possibilités d’avoir de nouveaux abonnés puisque le compteur est un outil indispensable. Aussi, beaucoup de béninois, après payement n’attendent-ils que l’installation des compteurs pour jouir des avantages liés à l’électricité. Le Chef d’Etat béninois a donc promis mettre fin à cet état de choses. La preuve, il a demandé le point des factures non payées des ministères qui semble-t-il doivent encore plus que les entreprises et institutions d’Etat.

La lourde facture que trainent les ministères, institutions et entreprises d’Etat, est due à la mauvaise gestion que les usagers font de l’électricité en ces lieux. Il n’est pas rare en effet de voir des lumières allumées à des heures sans raison, des climatiseurs, ventilateurs, brasseurs et autres qui fonctionnent à tout moment. Et pire encore, certains travailleurs oublient de les éteindre avant de rentrer.

C’est donc pour contraindre les sociétés d’Etat à opter pour une gestion rationnelle en leur sein et favoriser le renflouement des caisses de l’Etat que Boni Yayi a décidé de s’impliquer personnellement dans ce domaine.

Nafiou OGOUCHOLA (Coll)

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page