.
.

Le triomphe de la vérité

.

Actualité politique nationale:L’UN invite Boni Yayi à reprendre les négociations avec les centrales syndicales


Vues : 0

Le bureau politique de l’Union fait la Nation s’est réuni le 30 Août dernier à Cotonou. Entre autres résolutions issues de cette assemblée, les opposants au régime en place invitent le gouvernement à reprendre, sans délai, les négociations avec les centrales syndicales et le front des trois ordres de l’enseignement. Ils rendent Boni Yayi et son gouvernement ainsi que ses partisans Fcbe/Rb responsables des déconvenues qui découleraient de cette situation si leur appel tombait dans des oreilles de sourds comme c’est d’habitude le cas.

Le bureau politique de l’Union fait la Nation déplore la gravité de la situation. Il insiste sur la nécessité absolue de reprendre les négociations entre le gouvernement et les centrales syndicales des trois ordres de l’enseignement. C’est par ces mots que le bureau politique transitoire de l’Union fait la Nation a invité le gouvernement béninois à renouer le dialogue avec les acteurs du monde éducatif béninois. C’était le 30 Aout dernier à son siège à Cotonou.

Pour l’Union fait la Nation, le gouvernement béninois ne prend aucune mesure significative dans ce sens et si les choses demeurent en l’état, la prochaine rentrée scolaire risquerait d’être plus tumultueuse que la précédente. Pis, il accuse le gouvernement béninois, en l’occurrence le président Boni Yayi et ses alliés, Forces Cauris pour un Bénin Emergent (FCBE) et Renaissance du Bénin (RB), d’ourdir un plan machiavélique qui viserait à laisser éclater les grèves dans le système éducatif béninois dans le vil dessein de voir se produire des affrontements.

« Si le gouvernement ne prend aucune mesure significative dans ce sens, c’est qu’il se refuse à sauver l’école et qu’il souhaite des grèves afin de voir se produire les affrontements annoncés », a confié l’Union fait la Nation pour mettre le gouvernement en garde contre les inconvénients qui découleraient d’une telle situation. Cependant, le bureau politique de l’Union fait la Nation ne s’est pas arrêté aux problèmes existants dans le système éducatif béninois.

Il s’étonne du mutisme de la HAAC généralement prompte à infliger des sanctions au nom de la sauvegarde des valeurs républicaines, demande au gouvernement de prendre les dispositions nécessaires de toute urgence, pour faire face aux menaces d’inondations. De même, l’opposition béninoise a tenu à saluer la naissance contre vents et marrées du Front Citoyen Uni qu’elle voit comme une victoire capitale sur les intimidations du pouvoir du président Boni Yayi et des ses alliés FCBE/RB.

Nafiou OGOUCHOLA (Coll.)

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page