.
.

Le triomphe de la vérité

.

Emission « Dossier en mains » de l’ORTB:Eric N’DAH évoque les progrès des enseignements maternel et primaire


Vues : 2

« Les chantiers des enseignements maternel et primaire ». C’est le thème de l’émission « Dossier en mains » diffusée par la chaîne nationale vendredi dernier. Invité de Abiath Oumarou, le ministre des enseignements maternel et primaire, Eric N’Dah s’est surtout appesanti sur les grandes réalisations de son département ministériel. Pour ce qui concerne par exemple le taux de scolarisation, il a indiqué qu’il a connu une progression puisqu’il est passé de 78% en 2011 à son arrivée à 93% aujourd’hui.

Parallèlement, des réformes ont été introduites dans les classes. Il s’agit, par exemple, de l’introduction du calcul mental en mathématiques, de la dictée et de la syllabation pour ce qui est du Français. Ceci a été rendu obligatoire par les plaintes des parents. Au niveau de l’examen du CEP, des réformes ont été aussi introduites et ont permis de sélectionner des enseignants de qualité pour la correction des copies. Selon le ministre Eric N’Dah, la lutte contre la tricherie a été intensifiée. Toutes ces mesures mises en œuvre ont permis, selon lui, d’avoir des résultats de qualité cette année.

Quant aux infrastructures, Eric N’Dah a indiqué que depuis 2006, 3500 salles de classes ont été construites dans toutes les localités du Bénin, en plus des 6900 qui existaient avant cette date. Les zones lacustres comme Sô-Ava et Ganvié ont bénéficié de barques motorisées pour le déplacement des élèves. Au total, 222 milliards ont été investis pour les infrastructures depuis 2006, selon le ministre. A l’en croire, les cantines scolaires ont fonctionné à plein régime.

Elles sont au nombre de 20.200 financées par le fonds Fast-track, le Programme alimentaire mondial (PAM) et l’Etat béninois pour environ 15 milliards de FCFA depuis les quinze derniers mois. Devant la journaliste de l’ORTB, Eric N’Dah a laissé entendre que, d’une façon générale, l’Etat a déjà investi 150 milliards depuis 2006 au titre de la gratuité de l’enseignement maternel et primaire. Evoquant la perspective de la prochaine rentrée scolaire, le ministre a surtout appelé ses partenaires que sont les syndicats au dialogue. Car, il s’est dit ouvert au dialogue en vue de l’amélioration des conditions de vie et de travail de la communauté enseignante.

Olivier ALLOCHEME

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page