.
.

Le triomphe de la vérité

.

LA CHRONIQUE DU PRESIDENT: L’Africain n’est pas noir, l’Européen n’est pas blanc


Vues : 1

Chers amis lecteurs, j’ai voulu honorer notre rendez-vous hebdomadaire par un thème que m’a inspiré un ami grand dans son potentiel intellectuel.

Au cours de notre discussion, il me dit qu’il n’est pas noir, attirant mon attention sur le fait que ma peau n’est effectivement pas noire. J’ai couru sur mon logiciel ‘’9 Dictionnaires’’ et je lie que le noir est ce « qui est de la couleur la plus obscure, là où il n’y a pas de lumière, quelque chose d’illégal, de sale, de triste, de méchant ».

Cher ami lecteur, es-tu ce noir là au sens propre comme au sens figuré ? J’ai cherché la définition de blanc et j’ai lu « d’une couleur claire, proche du blanc, propre, net, pur, innocent. Avez-vous jamais vu un être humain de couleur blanche ? J’ai constaté qu’aucun individu n’a réellement la peau noire et qu’aucun n’a réellement la peau blanche. Alors pourquoi ces appellations ?

On pourra dire que c’est parce que le noir est méchant, obscur, sale et que le blanc ne l’est pas que ces appellations ont été adoptées. Seulement, le spécialiste de programmation neurolinguistique que je suis, connaissant la puissance des mots sur les pensées, les actes, les habitudes, les caractères et le destin, se demande si ce n’est pas parce que le noir est dit noir avec tout ce que cela suppose qu’il développe pour une grande part ces caractères.

En ces moments où nous voulons débarrasser le mental africain de tout ce qui entrave son épanouissement, je voudrais inviter chacun et tous à faire attention à toutes ces appellations développées par les autres pour garder les uns dans l’esclavage.

Pour ma part, je ne suis ni noir de peau, ni noir d’esprit, ni noir de caractère, je suis un Africain et j’en suis fier, car mon Afrique est berceau de l’humanité, berceau du savoir, berceau des civilisations et prend de plus en plus la place qui est la sienne dans le concert des nations, des continents.

Mon Afrique est celui de Nelson MANDELA, de Desmond TUTU, de Koffi ANNAN, de Thomas SANKARA, de Modibo KEITA, de Sourou MIGAN APITHY, de Moussa TRAORE, de Félix Houphouët BOIGNY, de NKRUMAH, de LUMUMBA, ces dignes fils de l’Afrique qui ont compris leur importance et qui ont travaillé avec vision, stratégie, autodiscipline et amour de l’Afrique, de l’Africain.

Leur amour de l’Afrique a été plus fort que l’amour du pouvoir, leur sens du sacrifice plus fort que leur égo. Portons ces exemples de valeurs dans notre cœur et faisons honneur à leur combat.

L’Africain n’est pas noir et l’Européen n’est pas blanc, disons-le à nos enfants.

Par Coach Patrick Armand POGNON

Président de l’Association des Coachs d’Afrique

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page